Affaire Koh-Lanta: Candide Renard crie au scandale

Le tournage de la 19e saison de « Koh-Lanta » n’est plus d’actualité depuis que Candide Renard, la fille de l’actuel sélectionneur de l’équipe de football nationale du Maroc Hervé Renard, a accusé l’un de ses partenaires d’aventure d’agression sexuelle. Dimanche 13 mai 2018, la jeune femme a donc fait son retour en France et aurait fait des découvertes qui ne lui ont pas plu.

Comme l’annonce le Parisien, la jeune femme, qui aurait été victime d’une agression sexuelle de la part d’un autre candidat sur le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta, a atterri dimanche 13 mai 2018, à Paris. Sa maman, venue de Côte d’Ivoire après avoir appris la nouvelle, l’attendait de pied ferme. Les deux femmes se seraient jetées dans les bras l’une de l’autre avant d’être exfiltrées par le service de sécurité.

Tout au long du vol, Candide était accompagnée de la psychologue de l’émission de TF1. Si le voyage s’est déroulé sans problème, l’aventurière aurait déchanté en allumant son téléphone portable. « Elle a piqué une grosse colère. Elle éructait contre la presse people« , a raconté un passager du vol. La raison ? Les faits racontés ne correspondraient pas à ce qu’il s’est passé aux Fidji. Néanmoins les versions restent contradictoires et les deux protagonistes devraient être confrontés.

Toujours selon Le Parisien, Candide Renard a fait appel « au cabinet d’Hervé Temime, qui défend notamment les intérêts de Laura Smet dans l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday« .
Pour rappel, c’est après la quatrième journée de l’aventure que Candide Renard aurait utilisé le talkie-walkie de secours pour dénoncer à la production une agression sexuelle qui serait survenue quelques instants plus tôt, en pleine nuit, sur le camp. ALP a donc immédiatement pris la décision de stopper le tournage comme l’annonçait Alexia Laroche-Joubert par voie de communiqué, vendredi 11 mai.

Selon nos confrères de Closer, Candide et Eddy n’étaient pas seuls au moment des faits. Une certaine Aurélie et un certain Fabien J se trouvaient dans une hutte, non loin d’eux. Et c »est Aurélie qui aurait alerté la production.

Pour l’heure, la principale intéressée ne s’est pas encore exprimée. Son papa, en revanche, avait fait savoir au Parisien qu’une procédure serait lancée.

L’accusé a quant à lui,été placé en garde à vue hier, lundi selon des informations BFMTV. La garde à vue d’Eddy G. a cependant été levée un peu plus tard, et il a été relâché sans suite après un seul interrogatoire long de quatre heures. Une source judiciaire a expliqué à BFMTV que les investigations se poursuivaient cependant. L’avocat d’Eddy G., Jérémie Assous a déclaré: « Aucun motif ne permettait de maintenir mon client en garde à vue. Sa version des faits est parfaitement conforme avec celle des cinq autres personnes qui étaient dans la hutte avec la plaignante Candide Renard. Aucun de ces cinq témoins ne confirme la version de la plaignante ». 

 

 

laissez un commentaire