Le Maroc fait sensation au Forum International di Transport à Leipzig

Le Secrétaire d’Etat Chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, a mis l’accent, lors d’une rencontre à Leipzig (Allemagne), sur les efforts déployés par le Maroc en matière de sécurité routière et mobilité durable.

Boulif, qui a présidé la délégation ayant représenté le Maroc au Forum International du Transport (FIT), tenu du 23 au 25 mai à Leipzig, a souligné, lors d’une table ronde ministérielle, les efforts prévus dans le cadre de la Contribution Nationale Déterminée (NDC Maroc) élaborée pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris et également la Stratégie Nationale du Développement Durable (SNDD), indique un communiqué du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Cette table ronde, consacrée au thème « Transport et changement climatique: Aller de l’avant après la COP23 », a connu la participation de 9 ministres de transport de différents pays, à savoir la Pologne, l’Argentine, le Japon, la Nouvelle Zélande, la Norvège, le Portugal, la Russie, la Suède, le Maroc, ainsi que le Secrétaire Général du FIT et les représentants de la Commission Européenne, l’Union Internationale du Transport Routier, la Convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques et des représentants d’entreprises internationales.

La table ronde ministérielle a été suivie par un échange sur des sujets particuliers dont le lien entre le gouvernement et l’entreprise, les opportunités de coopération avec la société civile, les constructeurs et les industriels, et les modalités d’intégration de l’aspect économique ainsi que les défis à surmonter.

Boulif a également participé à une conférence de presse consacrée à la signature d’un mémorandum d’entente entre la Banque Mondiale (BM), le FIT et la Fédération Internationale de l’Automobile pour la création du premier observatoire africain de la sécurité routière que le Maroc se propose d’abriter.

Ce nouvel outil a pour principale mission de constituer une base de données exhaustive sur les différents volets liés aux trafics et aux accidents de la circulation, et servir d’aide à la décision pour l’élaboration d’une politique africaine en matière de sécurité routière.

Cette première journée du Forum a été également marquée par des rencontres bilatérales du Secrétaire d’Etat, notamment avec le Ministre portugais du Transport et le Directeur du transport à la BM.

La 1ère rencontre a porté sur le processus de décarbonisation du transport avec l’objectif de création d’une alliance « Transport Décarbonisation Alliance – TDA; le Maroc a été invité à intégrer cette alliance dont l’objectif principal vise à atteindre une émission zéro à l’horizon de 2050.

Lors de la 2ème rencontre, les deux parties ont échangé autour des missions et activités du partenariat mondial « Mobilité durable pour tous », regroupant une cinquantaine d’organisations mondiales concernées par le secteur du transport.

Les discussions ont porté aussi sur les activités du Maroc en matière de transport durable, et l’intérêt commun pour conduire un transport durable aux niveaux national et international.

La deuxième journée du Forum du FIT a été marquée par la participation de Boulif à deux sessions ministérielles, la première consacrée à l’examen et la discussion des perspectives de développement du secteur du transport dans les pays membres du FIT, alors que la seconde a fait le point sur les différentes techniques et innovations permettant de rendre les systèmes de transport plus résilients.

La première session a été marquée par l’élection du Maroc à l’unanimité au poste de deuxième Vice-Président du FIT, en prévision d’assurer la présidence de ce Forum en 2020-2021.

Lors de la deuxième session, Boulif a pris la parole pour faire part d’une proposition consistant à créer une entité pluridisciplinaire à l’effet de coordonner et diffuser toutes les informations utiles en matière de sécurité et sûreté du transport avec un accent particulier sur le volet prévention.

Au terme de son intervention, le Secrétaire d’Etat a saisis l’occasion pour informer les ministres présents de l’organisation par le Maroc du 13 au 15 novembre prochain à Marrakech, du premier Forum Africain de la sécurité routière en les invitant à prendre part à cet évènement de grande envergure qui constituera une plateforme d’échange et de partage des bonnes pratiques et des expériences entre les pays africains.

laissez un commentaire