Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale

La première réunion de la haute commission mixte de coopération entre le Maroc et le Rwanda s’est tenue hier, mardi 19 mars 2019 à Rabat, sous la présidence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, et de son homologue rwandais, Richard Sezibera.

A cette occasion, Bourita a souligné que la réunion de la haute commission mixte maroco-rwandaise s’inscrit dans le cadre de la dynamique que connaissent les relations entre les deux pays depuis la visite effectuée par SM le Roi Mohammed VI à Kigali en octobre 2016, et celle qu’avait entreprise le président Paul Kagame à Rabat en juin de la même année.

Cette réunion est à même d’ouvrir de larges horizons pour le développement de la coopération nilatérale, à travers l’implication du secteur privé et des établissements publics dans le cadre de la coopération Sud-Sud, a-t-il ajouté.

De son côté, Sezibera a rendu hommage à la vision éclairée de SM le Roi pour le renforcement de la coopération entre les pays africains et au soutien apporté par le Souverain au Président rwandais, en sa qualité de président de l’Union africaine, pour la mise en œuvre de l’agenda de réforme de cette institution.

La réunion de la commission mixte maroco-rwandaise constitue, a-t-il dit, une occasion supplémentaire pour consolider le partenariat stratégique entre les deux pays, saluant le dynamisme des partenaires marocains dans la mise en œuvre des projets prévus par les accords signés lors de la visite de SM le Roi au Rwanda, et le lancement de nouveaux chantiers.

Au cours de cette réunion, le Maroc et le Rwanda ont signé douze accords de coopération couvrant les domaines du commerce, de l’industrie, de l’environnement et du développement durable, de l’entraide judiciaire et de l’extradition judiciaire, du tourisme et de la formation des jeunes diplomates.

Les deux pays ont également signé un accord visant à créer un cadre de coopération dans le domaine de l’éducation via l’octroi de bourses à travers l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI).

laissez un commentaire