Rapport UNFPA: Le monde doit travailler plus fort pour garantir les droits sexuels et reproductifs pour tous

Le rapport réalisé par l’UNFPA, l’agence des Nations Unies pour la santé sexuelle et reproductive, paru le 10 avril 2019 retrace les progrès réalisés dans le domaine de la santé en matière de procréation à la date anniversaire de deux étapes importantes.

Cela fait 50 ans que l’UNFPA a commencé ses opérations en 1969 en tant que première agence des Nations Unies à répondre aux besoins de la croissance démographique et de la santé en matière de reproduction.

C’est également le 25e anniversaire de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) de 1994, où 179 gouvernements ont appelé toutes les personnes à avoir accès à des soins de santé génésique complets, y compris la planification familiale volontaire, ainsi que des services de grossesse et d’accouchement sans risques.

Le rapport indique que beaucoup a été accompli depuis 1969. Le nombre moyen de naissances par femme était alors de 4,8, contre 2,9 en 1994 et 2,5 aujourd’hui ; le taux de fécondité dans les pays les moins avancés est passé de 6,8 en 1969 à 5,6 en 1994 et à 3,9 en 2019 ; et le nombre de femmes décédées pour des raisons liées à la grossesse est passé de 369 pour 100 000 naissances vivantes en 1994 à 216 en 2015. En outre, 24% des femmes utilisaient des contraceptifs modernes en 1969, contre 52% en 1994 et 58% en 2019.

Cependant, les droits en matière de procréation sont encore hors de portée pour un trop grand nombre de femmes, y compris les plus de 200 millions de femmes qui souhaitent éviter une grossesse mais ne peuvent pas accéder aux informations et aux services de contraception modernes.

Le rapport comprend pour la première fois des données sur la capacité des femmes à prendre des décisions dans trois domaines clés: relations sexuelles avec leur partenaire, utilisation de la contraception et soins de santé. Parmi les 51 pays où ces informations sont disponibles, seules 57% des femmes mariées ou en couple sont en mesure de faire leurs propres choix dans ces trois domaines.

laissez un commentaire