SIAM 2018: Aziz Akhannouch se rend à Meknès pour s’enquérir de l’état d’avancement des préparatifs

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture de la Pêche Maritime du Développement Rural et des Eaux et Forêts s’est rendu le mercredi 18 Avril 2018 à Meknès, accompagné de Said Zinber et Abdelghani Essabbar, respectivement Wali de la Région Fès-Meknès et Gouverneur de la province de Meknès, pour s’enquérir de l’état d’avancement des préparatifs au niveau du site qui abrite le Salon International de l’Agriculture au Maroc durant la période du 24 au 29 Avril.

Dans une déclaration à la presse en marge de cette visite, Aziz Akhannouch a annoncé que les préparatifs vont bon train pour accueillir la 13e édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc placé sous le thème «Logistique et Marchés Agricoles» avec la participation d’acteurs très importants du secteur agricole.

Il a également souligné que le Salon International de l’Agriculture au Maroc est devenu un rendez-vous incontournable dans l’agenda du secteur agricole national, continental et international, compte tenu du rayonnement et du rôle important qu’il joue dans la promotion et l’attractivité du secteur agricole.

Déployé sur 180.000 M2 dont 87.000 couverts, le SIAM accueille plus de près de 1.400 exposants issus de 67 pays.

Cet important évènement annuel est une véritable vitrine de l’agriculture nationale, avec un programme riche de 30 conférences et des ateliers B2B assurant plus de 200 mises en relation, le salon réserve les journées du 24, 25 et 26 avril aux professionnels avant d’ouvrir ses portes au grand public les Vendredi 27 et Samedi 29 Avril.

Véritable vitrine de l’agriculture nationale, le salon est organisé autour de 9 pôles : le Pôle « Régions», le «Pôle Sponsors et Institutionnels», le «Pôle International», le «Pôle Agro-fourniture», le «Pôle Nature et Vie», le «Pôle Produits», le «Pôle Produits du Terroir», le «Pôle Elevage» et le «Pôle Machinisme».

Considérés comme la « porte de l’Europe », les Pays Bas bénéficient d’un réseau logistique de premier plan et représentent l’une des places centrales du commerce européen et mondial pour les produits agricoles.

Avec un réseau d’infrastructures logistiques extrêmement diversifié, le modèle néerlandais constitue un benchmark intéressant par rapport à la problématique de l’année.

laissez un commentaire