Télémédecine : Lancement des premières activités de téléconsultations

La Société Marocaine de Télémédecine (SMT) a  lancé lundi 22 octobre 2018, les activités de téléconsultations au niveau de trois structures relevant du Ministère de la Sante :

  • Le centre de santé du village d’Anfgou, relevant de la province de Midelt.
  • Le centre de santé d’Imilchil, relevant de la province de Midelt
  • Le centre de santé de Zaouïat Ahensal, relevant de la province d’Azilal

Les activités de téléconsultation, couplés à la fourniture de médicaments, vont ainsi permettre aux populations de ces trois localités (Anfgou : 4 500 habitants, Imilchil : 9 000 habitants, Zaouit Ahensal : 10 900 habitants) de bénéficier de prestations médicales assurées à distance et en temps réel par des médecins enseignants relevant de l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé basée à Casablanca.

Grace aux équipements technologiques installés par la SMT) les patients relevant des localités suscitées auront donc la possibilité, avec l’aide d’un professionnel de santé basé localement et dûment formé aux pratiques de télémédecine, de bénéficier de téléconsultations assurées par des médecins spécialisés dans différentes disciplines médicales (pédiatrie, gynécologie-obstétrique, dermatologie, pneumologie néphrologie, médecine interne..) choisies conformément au profil épidémiologique des sites en question. Les équipements installés au niveau des centres de santé permettront ainsi aux médecins basés à Casablanca de procéder à la téléconsultation dans des conditions similaires à celles de la médecine conventionnelle.

Les activités de télémédecine au niveau de ces localités seront étendues à trois autres sites courant novembre. Il s’agira des localités d’Ait Tamlil (20 300 habitants), relevant de la province d’Azilal, de Taliouine (6 800 habitants), relevant de la province de Taroudant, et de Talsint (16 000 habitants), relevant de la province de Figuig

Ce projet ambitionne à terme la couverture de 160 communes rurales et d’une population de près de 2 millions de personnes connaissant un enclavement sanitaire important.

Une belle avancée pour le monde rural.

 

laissez un commentaire