Espagne : Les entreprises publieront leurs salaires par sexe pour lutter contre la discrimination

Le décret-loi oblige les entreprises moyennes (de plus de 50 salariés) à établir des plans d’égalité comme les grandes entreprises qui en avaient déjà (plus de 250 travailleurs).

 

Les entreprises de plus de 50 travailleurs seront obligées de publier leurs tableaux de salaires différenciés par sexe pour éviter toute discrimination au travail. Le gouvernement a inclus cette mesure dans le décret-loi royal sur les mesures urgentes visant à garantir l’égalité entre les femmes et les hommes en matière d’emploi.

Le décret-loi a été approuvé lundi 4 mars, par le Conseil des ministres. « Beaucoup de femmes ne savent pas quelle font l’objet de discrimination salariale parce qu’elles ne connaissent pas les rémunérations des autres travailleuses », a déclaré la vice-présidente, Carmen Calvo.

Avec cette mesure, les entreprises devront conserver un enregistrement avec les valeurs moyennes des salaires, des compléments de salaire, ainsi que des paiements hors-salaire, tous différenciés par sexe et répartis par groupes professionnels, catégories ou emplois de même valeur. Ces listes peuvent être consultées par l’intermédiaire d’un syndicat ou d’une représentation personnelle.

Le décret-loi oblige les entreprises moyennes (de plus de 50 salariés) à établir des plans d’égalité comme les grandes entreprises qui en avaient déjà (plus de 250 travailleurs). Les entreprises moyennes auront trois ans pour accomplir cette tâche, tandis que les plus grandes auront une marge d’un an. Comme prévu, la réforme prévoit également l’extension du congé de paternité de 5 à 8 semaines la même année.

En outre, le décret-loi comprend la récupération du financement des honoraires du contrat spécial des soignants non professionnels des personnes en situation de dépendance aux frais de l’État. Ce groupe est formé « en majorité » par des femmes, qui doivent « cesser de subir » l’écart de 370 euros entre leurs retraites et celle des hommes, comme l’a souligné la vice-présidente Calvo.

laissez un commentaire