« Nous avons besoin d’avoir des relations avec le Maroc » Jacob Zuma

Le Président de l’Afrique du sud Jacob Zuma est revenu sur l’importance de renforcer les relations avec le Maroc après sa rencontre avec le Roi, mercredi dernier à Abidjan en marge du Sommet UE-UA. Dans une interview relayée, le dimanche 03 décembre, par le quotidien sud-africain News24, Jacob Zuma a affirmé que « le Maroc est un pays africain avec lequel nous avons besoin d’avoir des relations ».

Parlant de l’appui du Maroc lors de la lutte pour la libération du régime de la ségrégation raciale, le chef d’Etat sud-africain a souligné que le Royaume a beaucoup aidé l’ANC, le parti de Nelson Mandela.

Pour rappel, les 2 chefs d’Etat ont décidé de relever la représentation diplomatique par la désignation d’ambassadeurs de haut niveau à Rabat comme à Pretoria.

laissez un commentaire

Commentaires (1)
  1. Driss Bono

    Juste après ces déclarations, l’ANC et le parti communiste ont pris à partie le Président Zuma considérant que ses positions constituent un retour en arrière et un acte préjudiciable aux intérêts de la pseudo organisation de libération dite polisario. Faut-il considérer que certains en Afrique du Sud sont-ils devenus amnésiques et ingrats à ce point? Oui Monsieur le Président Jacob Zuma,vous avez raison et mille fois raison de reconnaître que le Maroc, toutes institutions confondues, tout son peuple et toutes ses élites politiques,ont de tout temps défendu et aidé l’Afrique du Sud dans sa lutte contre le pouvoir raciste d’Apartheid. C’est ce que certains,ingrats qu’ils sont,semblent oublier,malheureusement !
    Pour rappel,ce témoignage :
    https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/jacques-chirac-contre-toutes-les-199045
    « Lors d’un dîner à Pretoria (à l’ambassade de France) en l’honneur du Président sud-africain Nelson Mandela, le 25 juin 1998, son homologue français Jacques Chirac lui déclara : « Depuis bientôt quarante ans, mes pas m’ont mené partout. Jamais pourtant je n’étais venu chez vous. Précisément parce que vous n’étiez pas encore ici chez vous. Parce que, sur la terre de vos pères, on vous refusait, à vous et à tant d’autres, la qualité de citoyen et d’homme. Parce qu’ici, vouloir avancer debout demeurait un combat. ».

    La réalité, ce fut qu’au lieu de faire le jeu des dirigeants sud-africains qui maintenaient l’apartheid, Jacques Chirac a soutenu financièrement, et très discrètement (donc de manière électoralement désintéressée), l’organisation de Nelson Mandela (qui était alors en prison), l’ANC (African National Congress) depuis la fin des années 1960. C’était le roi du Maroc Hassan II qui le lui avait demandé et il avait accepté : « [Hassan II] avait constitué un réseau de gens qui aidaient au financement de l’ANC. Il m’avait choisi pour cela. » (Entretien avec Pierre Péan). »

    Répondre