Le VIH/Sida continue de sévir

Le VIH/Sida continue de peser sur l’Éthiopie. Selon les chiffres officiels, la pandémie tue 19.000 personnes en moyenne annuelle et plus de 700.000 vivent avec le virus.

Le VIH/Sida se propage à un taux épidémique de 1,8% en Ethiopie et tue chaque année 19.000 personnes, a affirmé le ministre d’État éthiopien à la Santé, Kebede Worku. S’exprimant, la semaine dernière, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le responsable gouvernemental a indiqué que quelque 718.500 personnes vivent encore avec le virus, qui se propage rapidement dans certaines parties du pays.

Cité par l’agence MAP, le responsable a indiqué que plus de 27.000 personnes étaient infectées chaque année par la pandémie. Si le taux de prévalence du virus continue à ce rythme, la propagation de la maladie reviendra à son pire niveau antérieur, après dix ans, estime de son côté le Directeur général du Bureau fédéral de prévention et de contrôle du VIH/Sida (HAPCO), Shalo Daba, notant que le niveau de sensibilisation au Vih/Sida parmi les jeunes était faible et que la prévalence du virus varie d’une communauté à l’autre.

La capitale Addis-Abeba aurait la prévalence du VIH la plus élevée avec un taux de 5%, suivie par la ville de Gambella, dans l’ouest du pays, où le taux de prévalence est d’environ 4,5%.

Soutien américain

En septembre dernier, l’Agence américaine pour le développement international (USAID) a lancé un nouveau programme quinquennal pour soutenir le gouvernement éthiopien et renforcer les systèmes de santé communautaires pour atteindre l’objectif de traitement 90-90-90 en Ethiopie.

Ce projet de 40 millions de dollars a pour objectif de soutenir le gouvernement de l’Ethiopie pour rendre tangibles les progrès vers l’objectif 90-90-90 à l’horizon 2020, à savoir 90 % des personnes vivant avec le VIH et qui connaissent leur état sérologique, 90 % de personnes ayant accès au traitement et 90 % des personnes sous traitement avec une charge virale indétectable et ce, grâce à une approche communautaire de soins et de traitement du VIH.

laissez un commentaire