Jihane Bougrine chante « Loon Bladi »

Loon Bladi

‘Le jeudi 21 janvier 2016 à la Villa des Arts à Rabat, le 28 janvier à la Villa des Arts à Casablanca et le 30 janvier à la Renaissance de Rabat.’

A l’occasion de la sortie de son 1er album, en partenariat avec DBF Productions et sponsorisé par la Loterie Nationale, la chanteuse donnera une série de concerts en 2016 pour présenter son premier opus « LooN Bladi », un mélange de reggae, soul et rock folk. Une introspection colorée résolument marocaine et arabe de part les touches d’instruments fétiches du terroir à l’image du bendir, du 3oud ou encore de la derbouka.

Dans ce premier album, la chanteuse raconte ses états d’âmes, ses fous rires, ses coups de gueule, sa folie, ses blessures, ses couleurs, les couleurs de sa vie, de son pays. Des mots mis en valeur par la douceur de la voix soul-jazz de la chanteuse auteur-compositeur. Entourée des plus grands, elle a pu sortir le meilleur d’elle même grâce à l’oreille attentive et surtout musicale de Taoufik Hazeb et grâce aux mots justes d’Ayoub Belmokaddem.

« LooN bladi » est une mosaïque à la fois fragile et forte qui souhaite parler à tout le monde. Un voyage entre plusieurs villes qu’elle a visitée, où elle a vécue ou qu’elle a simplement imaginée, l’album parcourt différents rythmes et différents univers avec pour seule ligne directive : la couleur de son âme !

A propos de Jihane Bougrine 

Jihane Bougrine

Née à Rabat et exilée en banlieue parisienne dès l’âge de 2 ans, Jihane Bougrine est passionnée de musique depuis toujours. Influencée par Micheal Jackson, Sting, Nina Simone, Alanis Morisette ou encore les Cranberries, elle commence la scène à 12 ans et l’écriture à l’adolescence. Après un début de carrière à Paris où elle écume les petites scènes, elle décide de rentrer au Maroc en 2011, où elle crée le groupe LooN’ avec qui elle va faire des tournées dans plusieurs villes du pays. En 2013, elle monte sur scène avec Chico et les Gypsies au concert de la Tolérance à Agadir, où elle chante « Laayoune Ainiya » devant 150 000 personnes.

laissez un commentaire