Maitre Gims chante l’hymne national au Concert pour la Tolérance

Une nouvelle réussite pour la 12e édition du concert pour la tolérance, tenu ce samedi 14 octobre 2017 sur la plage d’Agadir. Les artistes venus des quatre coins du Maroc, mais aussi de l’autre côté de la méditerranée ont charmé le public gadiri. La scène a ainsi vu défiler des chanteurs de grande renommée, aussi bien français que marocains, tels que Maitre Gims, Claudio Capéo, Shy’m, Corneille, Vitaa, Douzi, Loïc Nottet, Aminux, Ridsa, Arcadian, Bigflo & Oli, Keen’V, Ehla, et Eko en tant qu’animateur de la soirée.

Ce plateau artistique haut en couleur a attiré près de 210 000 spectateurs sur la plage d’Agadir. L’événement s’est déroulé dans une ambiance festive et chargée de vibrations positives. Les spectateurs ont ainsi pu assister à de vrais moments de communion entre les artistes, français et marocains, et partager des moments forts, riches en émotions dans un esprit de célébration mutuelle.

C’est ainsi que, devant un public conquis, Maitre Gims a chanté l’hymne national marocain, sur une scène 100% aux couleurs du Royaume illustrant les valeurs mêmes de notre pays, symbole d’une union faite de diverses cultures et identités. La chanteuse Vitaa a également accueilli sur scène 40 enfants d’Agadir âgés de 5 à 15 ans, qui ont accompagné une partie de sa performance, dans une symbolique de passation du flambeau de la tolérance à une nouvelle génération, espoir d’un avenir meilleur et garant de la perpétuation de la tradition d’ouverture et d’acceptation de l’autre qui font les fondements de la société marocaine.

Grande fête multiculturelle en faveur de la tolérance, de l’ouverture et du vivre ensemble, le concert est le plus grand événement musical co-organisé par le Maroc et la France. Une nouvelle fois, la tolérance, la paix et le dialogue entre les cultures ont occupé le devant de la scène à l’occasion d’une grande soirée de partage qui a fait rayonner les valeurs traditionnelles de respect et d’échange du Royaume à travers le monde.

laissez un commentaire