Hydrocarbures : Les raisons du retard du plafonnement des prix selon Daoudi

Depuis quelques mois, les prix des carburants au Maroc connaissent des hausses successives. Le prix du gasoil avoisine les 10 DH. Toutefois, le plafonnement des prix, promis par le gouvernement, tarde toujours à voir le jour.

Répondant à des questions orales à la Chambre des représentants sur le sujet, Lahcen Daoudi, ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, a fini par reconnaître qu’il savait, depuis mars dernier, que sa promesse sur le plafonnement des prix des carburants allait tarder à être mise en œuvre.

Et d’avouer qu’il s’agissait d’un « moyen de pression » sur les sociétés qui menaçaient de quitter le Maroc. Daoudi a également fait savoir que l’objectif derrière la décision de ne pas appliquer le plafonnement était « de donner une image positive du pays aux investisseurs ».

laissez un commentaire