La CGEM veut des assises pour combattre l’informel

La CGEM réclame l’organisation d’assises consacrées au secteur informel rapporte le quotidien Al Bayane dans son édition du mardi 12 mars 2019. Elle souhaite les voir se tenir préalablement à celles du commerce, de la fiscalité, de la formation et de l’emploi, prévues entre les mois d’avril et mai.

Selon Abdelilah Hifdi, président du groupe de la CGEM à la Chambre des conseillers, l’objectif de ces assises sera de formuler des recommandations qui devraient être tenues en compte par les autres assises et intégrées dans le projet de loi de Finances 2020.

Le syndicat des patrons estime que l’informel a dépassé le volume d’une simple activité vivrière et qu’aucun secteur n’est épargné tout en précisant que la concurrence déloyale qu’il livre à certaines activités a déjà poussé plusieurs opérateurs vers l’économie souterraine.

laissez un commentaire