Vidéo – Attijariwafa Bank présente ses résultats pour 2018

Le Groupe Attijariwafa Bank a réalisé en 2018 un résultat net part du groupe (RNPG) de 5,7 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 5,8 % par rapport à 2017, a annoncé, mercredi à Casablanca, son président directeur général Mohamed El Kettani.

L’évolution du RNPG est portée par l’ensemble des pôles d’activité, principalement la banque au Maroc, en Europe et Tanger Offshore (BMET), qui a affiché une croissance de 15,0% grâce à une progression soutenue des crédits et à une bonne maîtrise des charges et des risques, a précisé El Kettani lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation du résultats annuels au titre de l’exercice 2018.

De même, les bénéfices de la Banque de détail à l’international (BDI) ont progressé de 2,9% en dépit d’une évolution contrastée entre les différents pays de présence et l’existence d’éléments non-récurrents négatifs, a t-il indiqué.

En revanche, les sociétés de financement spécialisées ont affiché une baisse de 7,0 % en lien avec la hausse du coût du risque du crédit à la consommation et du crédit-bail, alors que l’assurance a accusé un repli de 50,5 %, impactée par l’augmentation de la sinistralité automobile et de sinistres de pointe.

Le résultat d’exploitation s’est amélioré de 4,6 % à 9,9 MMDH, suite à la baisse de 20,5 % du coût du risque consolidé à 1,7 milliard de dirhams (0,53 % rapporté aux crédits), tandis que le produit net bancaire s’est élevé à 22,4 milliards de dirhams en progression de 3,4% grâce, notamment, à la hausse des crédits.

En outre, le Groupe est le premier collecteur de l’épargne avec 459,9 MMDH d’épargne totale collectée (total dépôts clientèle consolidés +encours de gestion d’actifs + encours de bancassurance), en hausse de 4,6% en 2018, et est le premier financeur de l’économie avec 305,1 MMDH (+9,1%) de crédits totaux distribués.

Par ailleurs, El Kettani a fait état de la hausse de la part de la banque digitale dans les transactions de 25,7 points, passant de 43% en 2017 à 68,7% en 2018, et la progression de la part de marché dans les paiements électroniques de 1,8 point en 2018 (30,1%).

laissez un commentaire