62e anniversaire de la DGSN: Hammouchi fait le point sur les chantiers de modernisation de la Sûreté nationale

La famille de la Sûreté Nationale a célébré, hier (mercredi 17 mai 2018), son 62e anniversaire lors d’une cérémonie organisée à l’Institut Royal de police de Kénitra (IRP) à Kénitra.

Lors de cette cérémonie, les invités ont suivi un défilé des différentes unités de police et des moyens et équipements logistiques mis à la disposition des éléments de la DGSN et de la DGST pour accomplir leurs missions dans les meilleures conditions.

A participé à ce défilé une unité de policiers stagiaires en provenance de la République centrafricaine, ayant bénéficié d’une formation à l’IRP de Kénitra dans le cadre de la coopération avec les pays africains amis en matière de sécurité.

L’assistance a eu également à apprécier des démonstrations du savoir-faire et de l’expertise de plusieurs unités de la police (arts martiaux, motards, sécurité rapprochée, police montée, unités d’intervention, etc).

La commémoration s’est déroulée en présence du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, de membres du gouvernement, du Directeur général de la Sûreté nationale et de la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST), Abdellatif Hammouchi, du Procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui, ainsi que de plusieurs autres personnalités marocaines et étrangères.

S’exprimant à cette occasion, Hammouchi a souligné que l’anniversaire de la création de la DGSN, qui coïncide avec le 16 mai, est célébré pour jeter les ponts entre les glorieuses réalisations du passé et les ambitieuses projections sur le futur.

«En ce jour de chaque année, les générations successives de la Sûreté Nationale remémorent les sacrifices consentis par leurs aïeules pour instaurer l’ordre, la sécurité et la quiétude, ce qui a permis au Maroc de devenir un havre de paix et de stabilité, immunisé comme il est, contre les dangers et les menaces criminelles et terroristes et ce grâce à la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu Le glorifie», a fait savoir Hammouchi, dans une allocution lue en son nom par le Directeur de l’IRP, Abdelaziz Zakaria.

«La commémoration de cet anniversaire intervient dans une conjoncture particulière, marquée par la concomitance d’événements importants, dont la récente visite de SM le Roi au siège de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire», a-t-il dit, assurant que cette visite royale, sans précédent, réaffirme la haute sollicitude royale à l’égard de l’institution sécuritaire et constitue une motivation royale à l’ensemble de son personnel pour plus de persévérance, d’abnégation et de sacrifices afin de faire face, avec plus de rigueur, aux défis liés à la lutte contre la criminalité et au maintien de l’ordre public.

Consciente de la portée et de la signification de cette visite royale, la DGSN poursuit inlassablement les chantiers de modernisation de ses structures, en portant un intérêt particulier aux ressources humaines, tant au niveau de leur formation que de leur revalorisation et moralisation, sous l’angle de la vision royale éclairée du nouveau concept de l’autorité et de manière à assurer une mise en œuvre saine des fondements de la bonne gouvernance sécuritaire, a relevé Hammouchi.

«La DGSN s’est fixée comme objectif, depuis 2015, la réforme globale et profonde du service public policier, lequel objectif a été ensuite décliné en un faisceau de plans de travail visant, principalement, la modernisation des structures policières, l’ amélioration de l’image du policier et de la qualité des services fournis aux administrés, ainsi que le renforcement de l’efficacité et de la disponibilité des unités et des brigades chargées de la lutte contre la criminalité, en plus de la promotion du concept de la police de proximité», a-t-il expliqué.

Dans ce contexte, Abdellatif Hammouchi a fait observer que, pour la première fois de son histoire, la Sûreté Nationale a créé, ces trois dernières années, 13 brigades régionales de recherches et d’investigations, dont la mission est d’assurer les interventions policières d’envergure dans les affaires de grande criminalité et, au besoin, fournir l’appoint nécessaire aux unités déconcentrées lors des opérations policières à haut risque, concernant notamment les cas d’enlèvements, des prises d’otages, de démantèlement des réseaux criminels et autres formes de criminalité organisée.

Sur un autre plan, a-t-il poursuivi, la Sûreté Nationale a poursuivi les chantiers de construction et de réaménagement de ses infrastructures immobilières (notamment la construction d’un nouveau siège de la DGSN à Rabat), pour une meilleure accessibilité au service policier et un accompagnement de proximité a l’extension de l’habitat et à l’accroissement démographique dans les zones nouvellement urbanisées ou périurbaines.

La DGSN s’apprête également à lancer une nouvelle génération de Carte Nationale d’Identité Electronique, selon une version améliorée et sécurisée, qui présente de nouvelles fonctionnalités de sécurité physique et numérique, a fait noter Hammouchi.

Lors de cette cérémonie, un hommage a été rendu à plusieurs membres de la famille de la sûreté morts lors de l’exercice de leur fonction. De même, des Wissams royaux ont été remis à plusieurs responsables, fonctionnaires et agents de la DGSN, dont des retraités.

laissez un commentaire