Attentats-suicide au Niger: 9 morts et 37 blessés

Le ministère nigérien de l’Intérieur a annoncé que les attentats-suicide, perpétrés dans la nuit du lundi 4 juin 2018 à mardi dans un quartier populaire de la ville de Diffa (extrême sud-est du pays), ont fait neuf morts, dont les trois kamikaze, ainsi que 37 blessés.

Peu avant minuit, trois terroristes ont réussi à faire exploser leurs ceintures d’explosifs dans le quartier Diffa Koura, faisant 9 morts et 37 blessés, tous des civils, dont 8 dans un état grave, précise un communiqué du ministère nigérien, rendu public mardi à Niamey.

Les personnes blessées ont été prises en charge par les services de santé, relève la même source, ajoutant que les kamikaze, un homme et deux jeunes filles, ont été abattus.

Ces attaques interviennent après plusieurs mois d’accalmie dans la région de Diffa, théâtre depuis février 2015 de nombreuses attaques du groupe terroriste Boko Haram basé dans le nord-est du Nigeria voisin.

Fin avril dernier, Niamey avait annoncé une opération militaire régionale d’envergure dans le bassin du Lac Tchad (commun au Niger, au Tchad, au Nigeria et au Cameroun) pour débarrasser la zone des « résidus » de Boko Haram.

Depuis 2009, le conflit provoqué par Boko Haram a conduit au déplacement de 2,4 millions de personnes dans le nord du Nigeria, ainsi qu’au Cameroun, au Tchad et au Niger, selon le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) de l’ONU.

laissez un commentaire