Cyber-attaque : Dangereuse insouciance

En Belgique, huit entreprises sur dix n’ont aucun plan pour contrer une cyberattaque, relève jeudi une étude menée par le leader mondial de la gestion des risques « Marsh » auprès de 1.312 sociétés.

Les entreprises belges ne sont que peu réactives face à la menace des attaques malveillantes, note l’étude, précisant qu' »à peine 57 % des entreprises belges ont effectué une analyse de leur cybersécurité et seulement 20 % ont un plan pour réagir en cas d’attaque ».

« Pour de nombreuses PME, le risque ne paraît probablement pas assez réel. Informer et sensibiliser les entreprises quant aux risques est donc très important, de sorte que des mesures préventives puissent être prises », indique Anne-Sophie Coppens, spécialiste de la cybersécurité chez Marsh Belux.

D’après l’étude menée en collaboration avec Microsoft, « les chefs d’entreprise belges ont surtout peur d’une interruption d’activité à la suite d’une cyberattaque ».

Ils craignent également l’impact de l’atteinte à la réputation, les violations de données et les dommages aux logiciels.

L’étude fait, par ailleurs, ressortir que 70% des entreprises belges déclarent la sécurité informatique comme faisant partie des cinq priorités de leur gestion de crise.

Alors que 17% des entreprises belges auraient subi une attaque informatique fructueuse, la Belgique demeure relativement épargnée par les cyberattaques puisque seuls le Portugal (11%) et l’Allemagne (8%) en ont subi moins, note l’étude.

laissez un commentaire