De l’argent norvégien pour aider les migrants marocains en détresse à rentrer au bercail

En marge de la récente adoption du pacte intergouvernemental global pour les migrations à Marrakech, le networking a fonctionné à plein régime. Des nombreuses rencontres auxquelles a donné lieu cet évènement, celles de l’ambassadrice de Norvège, Merethe Nergaard et de la Cheffe de Mission de l’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM), Ana Fonseca a été fructueuse. Les deux responsables ont signé, le 11 décembre 2018, un accord par lequel le Royaume de Norvège contribue pour un montant de 4 000 000 NOK (soit un peu plus de 400 000 EUR) au programme « RAISE » (Retour Volontaire et Réintégration pour les Migrants en détresse au Maroc).

« Nous sommes heureux de poursuivre notre soutien au programme RAISE, et de contribuer de ce fait aux efforts de l’OIM et du Gouvernement marocain visant à assister les migrants en détresse qui en expriment la volonté, à retourner volontairement dans leur pays d’origine », a déclaré Marianne Hagen, citée dans le communiqué d’annonce de cette signature. C’est cette responsable, en sa qualité de Secrétaire d’État au Ministère norvégien des Affaires Etrangères, qui a dirigé la délégation norvégienne à la conférence du pacte mondial sur les migrations. Hagen et António Vitorino, Directeur Général de l’OIM, ont été les grands témoins des engagements pris.

laissez un commentaire