Formation, emploi et industrie: Nouvelles orientations royales pour le gouvernement


Le Roi Mohammed VI a présidé, ce jeudi 29 novembre 2018 au Palais Royal de Rabat, une séance de travail consacrée au suivi de la question de la qualification et de la modernisation du secteur de la formation professionnelle.

Un communiqué du Cabinet royal précise qu’au début de cette séance, le Souverain s’est interrogé sur l’avancement de l’exécution du plan d’accélération industrielle de la région Souss-Massa, dont le lancement a été présidé par le Souverain le 28 janvier 2018 à Agadir et qui constitue le prélude pour la mise en œuvre régionale de la stratégie industrielle nationale.

A cet égard, ajoute la même source, le Souverain a attiré l’attention sur le retard accusé par ce Plan, qui n’a enregistré aucune avancée depuis son lancement, appelant le département concerné à redoubler d’efforts et à assumer ses responsabilités, en vue d’accélérer sa mise en œuvre dans les délais impartis.

Lors de cette séance, poursuit le communiqué, le Chef du gouvernement a présenté au Roi Mohammed VI le projet du programme de qualification de l’offre de formation professionnelle, élaboré par le gouvernement sur la base des hautes orientations royales.

Après avoir pris connaissance des composantes de ce programme, le Souverain a mis l’accent sur la nécessité de se pencher sur certaines lacunes qui le caractérisent et sur la question de maîtrise des sources et des mécanismes de son financement, réaffirmant que la promotion future de ce secteur doit être réalisée dans le cadre d’une vision complémentaire de réforme du système de la formation professionnelle, en tirant profit des expériences internationales réussies en la matière, particulièrement l’adoption de l’alternance entre la formation théorique et les stages au sein des entreprises.

Par la suite, le Chef du gouvernement a présenté un exposé sur l’état d’avancement des préparatifs de la rencontre nationale sur la formation et l’emploi.

En vue d’assurer les conditions nécessaires à la réussite de cette importante rencontre nationale et d’en faire une occasion idoine pour réaliser un saut qualitatif et fondamental dans la corrélation entre formation et emploi, le Souverain a convenu avec le Chef du gouvernement du report de ce forum à une date ultérieure, nous apprend le communiqué du Cabinet royal.

On apprend aussi que le Roi Mohammed VI a appelé à la nécessité de prendre en considération l’agriculture en tant que gisement d’emplois et d’intégrer la dimension territoriale, tout en tenant compte des spécificités et des potentialités de chaque région.

laissez un commentaire