Fraude au bac: Rabat-Salé-Kénitra en tête et le téléphone portable principal outil de délit

Voici le «palmarès» des régions en nombre de fraudeurs démasqués lors de l’examen régional unifié du baccalauréat (session juin 2018), selon les chiffres officiels communiqués après le démarrage de cet examen. Dans 90% des cas, l’usage des téléphones portables et d’autres gadgets électroniques arrive en tête des moyens de fraude utilisés.

. 229 cas ont été enregistrés au niveau de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, contre 199 cas recensés en 2017.

. 178 cas au niveau de l’AREF de Fès-Meknès, soit une baisse de 2,76% par rapport à l’année dernière (183 cas).

. 153 cas dans la région Marrakech-Safi, soit une augmentation de 70% en comparaison avec l’année dernière.

. 81 cas à Souss-Massa: 46 cas ont été recensés chez les candidats libres et 35 parmi les candidats scolarisés.

. 69 cas à Tanger-Tétouan-Al Hoceima (37 cas en 2017).

. 68 cas Drâa-Tafilalet.

. 40 cas dans l’Oriental.

laissez un commentaire