La vallée de Bouregreg inspire les meneurs du projet de la baie de Cocody à Abidjan

Une délégation ivoirienne de haut niveau, en visite officielle au Maroc, a examiné hier (jeudi 7 juin 2018) au siège de l’agence d’aménagement de Bouregreg à Salé, l’état d’avancement du projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody à Abidjan.

Lors de cette rencontre, les membres de la délégation ivoirienne ont procédé avec les cadres de la Société d’Etat marocaine  » Marchica Med », responsable de ce chantier, à un point d’étape concernant la mise en œuvre du projet de valorisation de la Baie de Cocody, qui a fait l’objet d’un deuxième mémorandum d’entente signé en mars 2017 entre le Maroc et la Côte d’Ivoire.

Ce projet maroco-ivoirien se propose en aval de garantir, à terme, un environnement socio-économique sain aux populations d’Abidjan, tout en favorisant le développement harmonieux des activités économiques, commerciales, culturelles, sportives et ludiques dans la cité des lagunes.

Articulé dans sa phase infrastructure autour de quatre pôles de travaux, le projet porte sur la réhabilitation écologique de la baie, la réalisation d’une marina, d’un parc urbain, de barrages, d’un canal, d’ouvrages hydrauliques et maritimes, ainsi que la construction d’infrastructures routières, d’ouvrages de franchissement et d’un viaduc.

Intervenant à cette occasion, le président du directoire de Marchica Med, Saïd Zarrou a indiqué que le projet d’aménagement de la Vallée de Bouregreg, qui incarne un modèle institutionnel inédit, a servi de point de départ à d’autres projets structurants de grande envergure, dans le Royaume et au continent africain.

La cadence de la réalisation de ce projet novateur, telle qu’insufflée par la volonté royale, a permis par la suite de transférer ce savoir-faire avéré vers la Lagune de Marchica au Nord de Royaume, avant que ce modèle ne soit transporté sur la Lagune Ebrié (baie de Cocody), a précisé Zarrou.

De même, a-t-il ajouté, le projet de valorisation de la baie de Cocody, est un modèle de coopération Sud-Sud exemplaire, qui a eu un franc succès, à la faveur des liens solides d’amitié et de fraternité unissant le Roi Mohammed VI et le président de la Côte d’Ivoire, ainsi que les deux peuples frères et amis.

Pour sa part, le ministre, secrétaire général de la présidence de la Côte d Ivoire, Patrick Achi a indiqué que cette visite se veut une occasion pour s’enquérir et s’informer du projet de l’aménagement de la vallée de Bouregreg et de permettre à l’équipe responsable du projet de la baie de Cocody à Abidjan de s’inspirer de ce modèle incontournable.

« Nous sommes ravis de ce qui nous a été présenté et on est convaincu que ce rêve partagé par SM le Roi Mohammed VI et Alassane Outarra deviendra une réalité avec un projet qui va être certainement l’un des meilleures et grandes infrastructures au niveau du continent africain. Au terme de cette rencontre, la délégation ivoirienne a effectué une visite du terrain du projet du Grand Théâtre de Rabat, du site du Pont Hassan II, de la Marina de Bouregreg, et du Centre de Maintenance du Tramway.

En visite officielle les 07 et 08 juin au Royaume, la délégation ivoirienne comprenait également la ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable, porte parole adjointe du gouvernement ivoirien, Anne Désirée Ouloto, ainsi que le directeur général de la société de l’Etat ivoirienne l’Ageroute Pierre Dimba.

laissez un commentaire