Maintien de GMT+1 : El Othmani « désheurionté »

Dans un précédent article traitant de la question de la décision surprise du maintien de l’heure légale, nous relations l’étude qui devait être effectuée pour analyser l’impact du changement d’heure sur la santé, ainsi que ses conséquences sur l’horloge biologique. Cette étude avait été annoncée par  le ministère de la Réforme de l’Administration et de la Fonction Publique. Or, jusque’à présent, ses traces sont introuvables alors même que le conseil du gouvernement venait d’adopter la loi qui régissait le maintien de l’heure légale à GMT+1. Observateurs et internautes doutent même de son existence. Un doute qu’est venu renforcer les réponses, évasives, données par le Chef du gouvernement lors de l’entretien télévisé accordé aux chaînes nationales, jeudi 1er novembre 2018.

A la question de savoir clairement pourquoi cette étude n’a pas été publiée, Saad-Eddine El Othmani rectifie et avance qu’il ne s’agit pas d’une, mais de plusieurs études qui auraient été menées. Il conclut, sans dire de quelles études il s’agit, qu’il y a différents impacts du changement de l’heure : biologique, énergétique, sécuritaire… Il poursuit, avec une simplicité déconcertante, que ce changement d’heure qui intervient 4 fois par année, est négatif, et qu’il est rejeté par de larges portions de la population.

Le journaliste profite du raccourci pour rappeler au chef du gouvernement que, jusqu’à preuve du contraire, c’est la décision du maintien de l’heure qui est rejeté par le peuple. Réponse d’El Otmani : « On fait quoi alors ? On la change ou pas ? ».

Le Chef du gouvernement a par ailleurs été incapable de donner une date exacte de la publication de ladite étude.

A-t-elle seulement existé ?

laissez un commentaire

Commentaires (1)
  1. hassane

    les gouvernements européens,sur lesquels cet impopulaire gouvernement calque toutes ses décisions, qui se respectent et qui respectent leurs concitoyen(ne)s se sont donnés plus de temps,jusqu’à avril 2019, pour trancher sur cette question d’horaire,alors que notre incompétent gouvernement,sur un simple coup de tête et avec une improvisation déconcertante,décide du maintien de cet impopulaire horaire d’été

    Répondre