Maroc-EAU: Retour sur l’histoire d’une grande amitié

Des diplomates et universitaires ont mis en avant hier, mardi 27 novembre 2018 à Rabat, les étapes d’édification des relations maroco-émiraties, ainsi que leur évolution sous le règne de Feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane et Feu Sa Majesté Hassan II.

Intervenant lors d’une séance sur l’établissement et l’évolution des relations maroco-émiraties, tenue dans le cadre du colloque “Cheikh Zayed et son rôle dans l’édification des relations maroco-émiraties”, organisé par l’Académie du Royaume du Maroc et l’ambassade des Émirats Arabes Unis, ils ont souligné que la nature des relations fraternelles entre les deux chefs d’Etat a contribué à l’établissement de relations exceptionnelles et permis de réaliser d’importants résultats et acquis pour les deux pays dans divers domaines.

Dans ce sens, Aissa Hamad Abou Chihab, conseiller de SA Cheikh Hamdan bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, a mis l’accent sur les importantes étapes ayant caractérisé les relations entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis, ainsi que les projets de développement réalisés par les deux pays sous le règne de Feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane et Feu Sa Majesté Hassan II, notamment la construction du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah et de l’hôpital Cheikh Zayed, ainsi que de ports et de routes au Maroc.

Abou Chihab a rappelé les premières étapes de l’établissement des relations entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis et leur évolution, grâce à la volonté de Feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane et Feu Sa Majesté Hassan II, soulignant les relations de fraternité et la coopération fructueuse existant entre les deux pays.

Pour sa part, l’ancien président du Conseil constitutionnel, Mohamed Achergui a mis en exergue la décision de Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane et de Cheikh Rachid ben Saïd Al Maktoum, de mettre en place une constitution fédérale moderne qui consolide l’indépendance du pays, notant que les Émirats Arabes Unis constituent le premier et unique pays arabe ayant adopté un système fédéral.

Et d’ajouter que les facteurs de succès de l’expérience constitutionnelle des Émirats Arabes Unis reposent, principalement, sur le consentement dont jouit la constitution, relevant que contrairement à d’autres régimes fédéraux qui se sont effondrés, comme la Fédération de Yougoslavie, le système fédéral émirati n’a connu aucune crise susceptible d’entraver le fonctionnement des institutions ou la relation entre l’Etat fédéral et les entités fédérées.

Les Émirats Arabes Unis ont réussi à assimiler les principes et mécanismes du système fédéral universellement reconnus et à concrétiser les objectifs majeurs énoncés dans le préambule de la constitution du pays, à savoir assurer une vie et une stabilité optimales et un statut international aux Émirats Arabes Unis et à son peuple.

Le membre de l’Académie du Royaume du Maroc, Houcine Wekak s’est arrêté, quant à lui, sur le rôle fondateur de Feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane en ce sens qu’il a contribué à faire des Emirats Arabes Unis le plus grand investisseur arabe au Maroc, outre ses différents projets caritatifs et hospitaliers, précisant que sous le règne de SM le Roi Mohammed VI et de Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane, les relations bilatérales ont connu une importante dynamique, englobant d’autres domaines et se déclinant en partenariats stratégiques très importants.

Il a également noté que les deux chefs d’Etat ont parfaitement saisi l’approche et la vision de Feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane et de Feu Sa Majesté Hassan II, en préservant les relations exceptionnelles liant les deux pays, en surmontant les obstacles et en jetant les bases solides de relations bilatérales uniques en leur genre, axées sur le soutien mutuel et l’ouverture.

Ce colloque est marqué par la présence de plusieurs personnalités ayant côtoyé Feu Cheikh Zayed Ben Soltane Al Nahyane, qui ont livré une série de témoignages et animé des exposés centrés sur la personnalité du défunt, son rôle dans la consolidation des relations maroco-émiraties, son action humanitaire et ses contributions à l’œuvre de développement.

laissez un commentaire