Vidéo : Akhannouch présente la nouvelle vision de développement agricole et les réalisations de la décennie

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts préside, ce jeudi 18 octobre à Marrakech, la première grande réunion entrant dans le cadre de l’opérationnalisation des orientations contenues dans le dernier discours prononcé par le Souverain à l’ouverture de la nouvelle session parlementaire.

Dans son allocution, Aziz Akhannouch a exposé la nouvelle vision de développement agricole visant son renforcement comme levier du développement socio-économique du pays. L’objectif tracé est, comme l’a affirmé le Roi Mohammed VI, de faire émerger une classe moyenne, forte, dans le monde rurale.

Devant les représentants de l’ensemble des intervenants dans la chaîne de production et de valeur agricole, le ministre a souligné le choix fait par son département de la démarche participative et inclusive pour que soit menée une réflexion d’ensemble sur les mécanismes à mettre en place pour la concrétisation des orientations royales. Dans la réunion de Marrakech, qui est la première d’une série d’autres réunions devant être organisées dans ce même esprit participatif, le ministre a lancé de nouvelles pistes dont la création de startups agricoles et la mise en place d’incubateurs pour l’encouragement des jeunes à investir dans des projets agricoles à grande valeur ajoutée.

Par la même occasion, Aziz Akhannouch a présentés quelques indicateurs clés du bilan décennal du secteur agricole ainsi que du Plan Maroc Vert. Il a rappelé que l’agriculture emploie actuellement 40% de la population active dans le pays et a créé quelque 250.000 postes d’emploi supplémentaires.

Autres indicateurs présentés :

. Le PIB agricole a progressé annuellement de 5,25% durant la dernière décennie, atteignant 125 milliards de dirhams en 2018, soit un bond de 60% par rapport à l’année de démarrage du PMV.

. La valeur des exportations agricoles a doublé en 2107-2018 avec une plus value de 33 milliards de dirhams.

. Un million 100 mille bénéficiaires, soit 2/3 des agriculteurs, des éleveurs et des investisseurs ont pu avoir les financements nécessaires le long de la dernière décennie.

. De nombreux projets ont été initiés dans le cadre du Plan Maroc Vert  concernant les infrastructures hydro-agricoles, les pâturages, la vaccination des cheptels et les aides directes pour l’atténuation des effets de la sécheresse ou des périodes fortement enneigées.

. Le Maroc est parvenu à son autosuffisance à 100% en fruits et légumes; à 98% en produits laitiers, viandes et volailles; à 50% en céréales et produits sucre.

 

 

 

laissez un commentaire