Mehdi Benatia : Foot, foi et fric  

Mehdi Benatia vient de rejoindre le club qatari d’Al-Duhail. Une décision pour le moins surprenante pour ce joueur marocain toujours solide.  Malgré ses 32 ans, il aurait pu encore signer pour un grand club européen. Jusqu’aux derniers jours du mercato hivernal, des sites spécialisés spéculaient sur son départ vers l’Arsenal, Naples, voire vers le géant Manchester United. Mais non, Benatia a préféré Al-Duhail et le Qatar.

Le plus surprenant c’est que l’ancien joueur de la Juve explique son choix par des raisons religieuses, islamiques. Pour lever tout doute sur l’authenticité de ses propos, voici la séquence vidéo qui immortalise ses surprenantes explications :

L’eldorado islamique de Benatia

 Si le capitaine de la sélection marocaine a choisi le Qatar, c’est donc parce que, à ses yeux, ce pays est la meilleure terre d’islam. Il dit préférer éduquer ses quatre enfants dans cet environnement musulman et non en Europe. Pourtant, c’est dans ce continent qu’il est né (Evry près de Paris), a grandi et avait toujours vécu.  Or, pour lui, le Qatar est aussi la meilleure réponse qu’il dit avoir trouvé pour répondre « aux questions sur la culture » que commence à lui poser sa fille aînée (9 ans).

A la réflexion, par ses propos, Mehdi Benatia lance indirectement aux millions de musulmans d’Europe : « Fuyez en terre d’islam, c’est l’idéal pour la bonne éducation de vos enfants ». Autrement dit, ne restez pas parmi les « kouffars », les mécréants. Ce message s’adresse également à tous les joueurs musulmans qui évoluent ailleurs qu’en terres d’islam.

Pire, en parlant de sa fillette, il ne manquera pas de troubler les nombreux enfants musulmans d’Europe et d’ailleurs dont il est l’idole. Il leur donne de quoi ajouter une autre « question sur la culture » à leurs propres parents : « Continuer à vivre en Europe, c’est mal pour les musulmans ? »

Comme pour bien exhiber sa fierté de son nouveau choix de vie, quelques jours après son arrivée, Mehdi Benatia a publié cette autre vidéo où il se montre, à la fin, pouce levé. « C’est pas beau ça ? tu sors du stade, petite mosquée en face. Magnifique ! Qu’est-ce que tu veux de plus ? Al Hamdulillah ! »

L’autre partie de la réponse qu’il oublie de donner : Les 8 millions d’euros et plus 2 millions de bonus qu’il empoche de la part des qataris. Une coquette somme pour laquelle on peut, semble-t-il, déclarer haut et fort sa foi sur tous les toits. Même dans un pays critiqué de partout pour son soutien au terrorisme.

Le Maroc mauvaise terre d’islam ?

 Benatia enflamme les réseaux sociaux ces jours-ci. De nombreux internautes ne s’étonnent pas de son choix du Qatar, mais plutôt de la justification religieuse qu’il a avancée. « Si ce n’était que pour aller dans une terre d’islam, pourquoi pas ton pays le Maroc ? », lui demande-t-on.

Ses fans attendent toujours la réponse.

En attendant, le cas de Mehdi Benatia est révélateur d’un malaise de certains musulmans d’Europe. Le joueur marocain semble avoir trouvé la solution en fuyant cette terre où il ne veut pas voir ses enfants grandir. D’autres, qui ne sont ni joueurs ni idoles, pourraient avoir d’autres solutions…moins pacifiques.

Fin d’un long parcours européen

Mehdi Benatia est né le 17 avril 1987 à Courcouronnes dans l’Essonne (France). Il est venu monde dans l’ancienne commune d’Evry, à 26 km de Paris. Son père marocain est originaire de Fkih Ben Saleh et sa mère est algérienne. Il a fait ses preuves dans plusieurs clubs européens : Marseille, Tours, Lorient, Clermont, Udinese, Bayern Munich, AS Rome et enfin Juventus de Turin.

laissez un commentaire