Point de vue. Notre Dame et les dividendes de l’histoire

Plein de gens se plaignent sur Facebook. Tout ce « remue-ménage » autour de la cathédrale Notre Dame de Paris reflète pour eux, une sorte de dévotion exagérée des Français pour leur l’histoire. Ce qu’ils s’apprêtent à dépenser pour la reconstruction de ce monument est complètement insensé au moment où d’autres pièces historiques sont abandonnées à travers le monde, disent-ils.

Bon, chacun a le droit de s’exprimer, on ne revient pas là-dessus. Néanmoins, Notre Dame de Paris c’est la France et les Français n’ont renié aucune étape de leur histoire, glorieuse ou désastreuse pour eux. Ils vivent en république et sauvegardent les souvenirs des rois et des empereurs que la France a connus. Ils sont dans la continuité.

Dans d’autres pays, l’histoire a été mise sous le tapis comme une vulgaire poussière qu’il faut cacher. Seuls les érudits connaissent, par exemple, l’histoire pré-islamique des pays du Golfe.

Les historiens ont vite enterré toute une civilisation au bénéfice de la nouvelle. Nous ne connaissons de cette période que quelques poèmes, que nous avons eu le bonheur d’apprendre à l’école. On a si bien méprisé l’histoire qu’on s’est retrouvé avec des entités sans racines profondes. Chaque régime qui s’installe efface le passé sans rien faire pour l’avenir.

C’est pourquoi il dépense plus en propagande, une sorte de lavage de cerveau pour qu’on ne voit plus que le présent.

Et nous dans tout ça? Les Marocains, je veux dire. Il est vrai que les islamistes veulent limiter notre histoire à l’arrivée des arabes. Et nous enseignent dans un petit paragraphe que les premiers habitants du Maroc sont les Amazighs. Sans rien dire de plus. Heureusement qu’ils ne sont pas seuls.

Aujourd’hui, nous reconnaissons toute notre histoire, c’est-à-dire que nous la mettons sur la place publique, à la portée de tous. Histoire amazigh, juive, romaine, vandale, hassanie, arabe, islamique, occidentale, africaine… La dynastie alaouite n’a pas effacé les dynasties qui l’ont précédée. Au contraire, Les Mérinides, les Almohades, les Almoravides, sont tous présents dans cette histoire.

C’est dans ce cadre que nous déployons de grands efforts pour que toute cette histoire renaisse et que chaque participant obtienne la part qui lui revient dans le conscient collectif. Et tout à a été consigné dans la constitution. Les legs historiques juifs, amazighs, hassanis, sont en train d’être rétablis, afin que notre présent et notre futur ne soient pas otages d’une seule composante et que nous soyons plus ouverts sur les autres civilisations.

Il nous faut juste savoir profiter de cette histoire pour mieux construire l’avenir. Et là encore on retrouve les islamistes pour qui l’histoire ne doit pas aller au-delà de l’arrivée des Arabes.

Hakim Arif

laissez un commentaire