Vidéo-Enrico Macias sur RMC : « Je m’en fous de la menace du boycott et je viendrai à Casablanca »

«Je me fous éperdument de cette menace de boycott parce que je vais y aller. Je ne leur donne pas raison. Ma victoire, ce sera d’aller chanter à Casablanca». C’est ainsi qu’a répondu Enrico Macias à la menace de boycott de son spectacle, prévu le 14 février 2019, au Mégarama. Le chanteur s’est exprimé sur les ondes de la radio française RMC. Invité hier, 1erfévrier 2019, à l’émission «Les Grandes Gueules», il a défié les « quelques personnes » initiateurs du boycott en leur lançant : «Je serai le 14 février à l’aéroport de Casablanca quoi qu’il advienne!».

Pour rappel, l’appel au boycott a été lancée, il y a quelques jours, via les réseaux sociaux par la Campagne palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d’Israël au Maroc (MACBI). Ce collectif reproche au chanteur son soutien à Israël.

«C’est une immense injustice vis-à-vis d’Enrico Macias», réplique Gilles-William Goldnadel. L’avocat franco-israélien, qui était également invité de l’émission, rappelle qu’Enrico Macias a été même critiqué à l’intérieur d’une partie de la communauté juive pro-israëlienne parce que, justement, il a toujours chanté la paix. «Il a même chanté une fois pour Yasser Arafat», ajoute-il, en concluant que s’il y a quelqu’un qui s’est mouillé pour la paix israëlo-arabe, c’est Enrico Macias. De son côté, se dernier, dépité, a comparéle Maroc à l’Andalousie d’antan. : «C’est un pays de tolérance, ce n’est pas pour quelques individus qui veulent me faire du mal que je vais changer d’avis sur le Maroc.»

Le chanteur donne donc rendez-vous à ses fans le 14 février à 21 heures. Il sera en compagnie du collectif de musiciens franco-algériens Al Orchestra

 

 

laissez un commentaire

Commentaires (1)
  1. Ahnou

    Ignorance et pauvreté de l’esprit vont de paire chez les hâbleurs;Rien d’étonnant à ce que ces pauvres types croient que leur mot d’ordre de boycott ,mille fois ressassé à toute occasion,pourrait quelque chose contre la réalité reconnue par le monde entier à travers l’ONU quand la seule et unique chance de voir les Palestiniens recouvrer leurs droits ,réside dans le dialogue.
    Mais comment espérer restaurer un dialogue avec quelqu’un qu’on s’entête stupidement à boycotter,voire à ignorer ?
    Ce chanteur fait tout pour prôner la paix et le rapprochement ,mais pour ces champions de la subversion,il faut toujours un prétexte pour rappeler au monde leur misérable existence d’individus ne pouvant se retrouver que dans la crasse du « tout vivre contre la majorité » .
    Que ces politiciens,pilleurs des dons,cessent de faire leur honteux commerce aux dépens de la cause palestinienne car s’ils avaient un tant soit peu de sympathie pour la Palestine,ils auraient agi plus intelligemment et exploiter autrement la popularité de ce grand chanteur en invitant les gens à un débat constructif sur la question arabo-israélienne le lendemain du spectacle et ce en concertation avec Enrico Macias en personne et le représentant du peuple palestinien.
    Quoi qu’il en soit,Israël existe ;les Palestiniens ont besoin d’aide et ce ne sont pas les enfantillages d’une poignée de profiteurs qui pourraient faire évoluer, au mieux pour nous , la situation.
    Nous savons ,pour le reste,nous l’avons toujours su,d’ailleurs ,que ces individus ne reconnaissent(dans les coulisses) que la branche palestinienne extrémiste et suicidaire …c’est à dire qu’ils font leur,la position des états terroristes comme l’IRAN ,l’Algérie ,la Syrie,etc…des états qui ont besoin de tout compliquer sur le plan externe pour continuer de suvire sur le plan interne.

    Répondre