Voici pourquoi des policiers ont dû tirer à Salé

Des éléments de la brigade mixte d’enquêtes du commissariat de police de Laayayda (Salé) ont été contraints de faire usage, dimanche matin, de leurs armes de service pour neutraliser un multirécidiviste dans un état anormal qui menaçait leur vie à l’arme blanche, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le mis en cause, en état d’ébriété avancée, était dans un état impulsif et opposait une résistance farouche en usant de l’arme blanche, souligne la DGSN dans un communiqué, ajoutant qu’il mettait en danger la sécurité des citoyens et la vie des agents de police, qui étaient obligés de tirer deux balles de sommation avant de blesser le suspect au niveau de ses membres inférieurs. Le suspect, 35 ans, a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, dans l’attente du parachèvement des investigations menées sur les actes criminels qui lui sont reprochés, et ce dans le cadre de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet, ajoute la même source.

laissez un commentaire