Rivera assimile Puigdemont à Le Pen et l’accuse de vouloir « détruire » l’UE

Le patron de Ciudadanos n’y va pas par le dos de la cuillère, les populismes découlent de la même matrice et leur objectif est le même. Ils tendent à détricoter l’Union européenne. Echauffement de pré-campagne.

Le leader de Ciudadanos (Cs), Albert Rivera, a assimilé l’ancien pré- sident de la Generalitat Carles Puigdemont à la politique fran- çaise Marine Le Pen, car, à son avis, « le nationalisme et le populisme sont les deux faces d’une même pièce », ils veulent « détruire » l’Union européenne.
« Maintenant nous comprenons tout, main- tenant le masque populiste et nationaliste est tombé. Tous les populismes sont les mêmes, ils veulent détruire l’UE », a assuré Rivera lors d’un rassemblement pré-campagne à La Farga de L’Hospitalet de Llobregat (Barcelone), auquel a participé le candidat de la formation orange à la Generalitat, Inés Arrimadas.

Rivera a ainsi fait référence à une information publiée, lundi 27 novembre, par La Vanguar- dia, selon laquelle Puigdemont aurait été favo- rable à la consultation des Catalans pour déci- der de rester ou non dans l’UE si la Catalogne devenait indépendante.

« Cela montre que la bataille de la Catalogne est aussi la bataille de l’Europe », a souligné le leader de la formation orange, qui a appelé à voter « massivement » le 21 décembre pour obtenir un gouvernement « constitutionnel » pour la première fois en démocratie.

En effet, l’acte de L’Hospitalet a servi à décou- vrir le slogan que Ciudadanos utilisera dans la campagne électorale, « Maintenant nous allons voter », ainsi que l’affiche, qui montre Arrimadas tenant un grand cœur avec les dra- peaux catalan, espagnol et européen.

laissez un commentaire