Echauffourées et noms d’oiseaux lors du conseil municipal de Rabat

À la veille de la nouvelle entrée politique, la session d’octobre du conseil municipal de Rabat a de nouveau été marquée par le théâtre chaos et la violence dans la municipalité de Rabat jeudi 11 octobre 2018, en raison d’un échange houleux entre l’opposition et la majorité.

Le rejet par le président du Conseil, Mohamed Sadiki, de la demande de l’équipe du PAM pour poser une question sur les problèmes du secteur de la reconstruction dans la capitale, a été le point de départ des échauffourées.

Il a justifié le refus de répondre à la demande du PAM pour « point non inscrit à l’ordre du jour de la session consacrée aux questions écrites », et a appelé à son report à mardi prochain.

La décision du président a provoqué la colère des membres du groupe de gauche PAM et des groupes de gauche, qui ont accusé le président de « passer le débat en contrebande ». S’ensuit alors des invectives, des accusations de vol et un chaos indigne d’hommes représentants le peuple.

 

laissez un commentaire