L’équipe Tsunamiss remporte la 3e édition de Sahraouiya

Du 30 janvier au 5 février 2017

L’équipe Tsunamiss composée des coachs de crossfit Sofia Belkamel et Victoria Boulanger a remporté samedi soir à Dakhla le prix Sahraouiyates 2017 pour l’association « Les ambassadeurs de l’autisme ».

« On est très heureuses et fières d’avoir participé à cette aventure, on s’est bien complétées vu nos compétences », nous ont confié les gagnantes de Sahraouiya qui a lieu à Dakhla du 30 janvier au 05 février 2017. « On est passées par des moments difficiles, on a franchi toutes les étapes (trail, VTT, canoë, run et bike) et on a quand même réussi à fournir le meilleur de nous-mêmes ».

Ayant conçu l’ensemble des épreuves, Gilles Gaubert, responsable de course de Sahraouiya insiste pour sa part sur le côté solidaire de la course : « Dans ce raid aventure, on a des équipes de 2 et c’est la plus faible qui est assistée. La particularité de ce raid, c’est qu’il comprend une course d’orientation, c’est ludique et les femmes adorent. On n’a pas cherché à focaliser sur la vitesse mais plutôt sur la stratégie et la réflexion. On a également des activités liées au respect de l’environnement notamment deux opérations de nettoyage des plages ».

Lors de la cérémonie de clôture, Aicha Ech-chenna, présidente de l’Association Solidarité Féminine et marraine de la manifestation s’est félicitée de l’esprit de solidarité de ce raid humain qui vise à soutenir plusieurs associations marocaines à réaliser leurs projets. « Sahraouiya a réussi en 3 ans ce que mon j’ai réalisé en 57 ans de militantisme », a déclaré la première dame de la Solidarité au Maroc qui a souhaité par la même occasion voir dans les éditions à venir des Sahraouiyates venues d’Afrique et de pays maghrébins.

Notre objectif c’est de créer une communauté internationale qui œuvre pour des associations qui concernent la femme ou les enfants.

Pour sa part, Leila Ouachi, présidente de l’Association Lagon Dakhla pour le développement du sport et l’animation culturelle, organisatrice de ce raid solidaire multisports, s’est félicitée du succès de cette 3e édition et a rendu hommage à toutes les participantes venues des 4 coins du monde. « Notre objectif c’est de créer une communauté internationale qui œuvre pour des associations qui concernent la femme ou les enfants. Une communauté Sahraouiyates pour venir en aide aux autres, pour accompagner et permettre à toutes les femmes de s’épanouir et surtout permettre à la femme sahraouie d’investir le monde du sport », nous a-t-elle confié. « En tant que femme sahraouie, je suis fière et honorée de participer pour la 3e fois à Sahraouiya, nous avoue Samira Baghdad, acteur associatif dans la région de Dakhla Ouad Dahab. Avant, la femme sahraouie avait rarement l’occasion de pratiquer du sport, désormais, grâce à l’association Lagon Dakhla, c’est enfin possible… le sport est essentiel dans la vie de chaque femme car elle est le pilier de la famille et c’est elle qui va transmettre le flambeau à ses enfants  ».

De son côté, Maria Naciri, chanteuse de jazz et de soul qui soutient l’Association l’Avenir, estime que « Chacun n’a pas des millions mais on est des millions à faire un peu, donc si on peut être une goutte d’eau dans un océan de bonne volonté, je veux en être ».

Une dotation financière a aussi été accordée à l’association des « Amis du Ruban Rose » qui soutient et accompagne les femmes atteintes de cancers du sein, l’association « Solidarité Féminine » qui prévient l’abandon des enfants par la réhabilitation économique et sociale de leur mère ainsi que l’association locale Malaïka dédiée aux enfants atteints du cancer.

laissez un commentaire