ONU: L’ex présidente chilienne a la tête des droits de l’homme

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a nommé, mercredi 8 août 2018, l’ancienne présidente du Chili Michelle Bachelet à la tête du Haut-Commissariat aux droits de l’homme, en remplacement du Jordanien Zeid Ra’ad Al Hussein.

Sa nomination, annoncée dans un communiqué mercredi, doit encore être validée par l’Assemblée générale, qui est composée des 193 Etats membres de l’ONU.

Née en 1951 à Santiago, Michelle Bachelet poursuivait ses études de médecine quand elle a été arrêtée, détenue et torturée avec sa mère par la police politique du dictateur Pinochet en janvier 1975.

Présidente, elle a bousculé lors de son second mandat une société réputée très conservatrice par une série de réformes progressistes, dont l’adoption du mariage homosexuel et la dépénalisation de l’avortement.

laissez un commentaire