L’Espagne vers un 3e round électoral

DECLARACIONES DE MARIANO RAJOY

Le Parti Populaire (PP), formation de Mariano Rajoy, peine à avoir des alliés pour compléter sa majorité parlementaire de 176 sièges.

Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) dirigé par Pedro Sanchez lui a tourné le dos. “Que les partis de droite se mettent d’accord entre eux, la gauche ne va pas appuyer la droite” a déclaré Sanchez à la presse.

Ce mercredi 03 août, Rajoy a rencontré Albert Rivera, le chef de Ciudadanos, pour récolter son soutien. Ce dernier lui a fait savoir qu’il ne sera pas un allié mais soutiendra les réformes afin de faire évoluer l’Espagne. Rivera a déclaré à la sortie de leur rencontre que Ciuadadanos “ne bloquera pas, il permettra que ce pays se mette en marche”. Il a également appelé les socialistes à faire évoluer les choses.

Cependant, le soutien de Rivera en suffira pas à Rajoy pour atteindre les 176 sièges nécessaires au parlement, il lui manque près de 5 autres sièges pour avoir le quorum qui fera passer son gouvernement.

Le projet de Rajoy de former un gouvernement d’union n’est pas prêt de rencontrer un franc succès tant que la gauche ne se rallie pas à lui. “Si M. Sanchez maintient son “non” nous allons vers de nouvelles élections” a déploré le chef du PP.  L’ultime issue sera de faire une nouvelle élection, la 3e après celle du 20 décembre 2015 et du 26 juin passé.

laissez un commentaire