Retraite: La grogne des syndicats autonomes algériens 

retraite-algerie

Les syndicats ne décolèrent toujours pas après l’annonce du premier ministre algérien Abdelmalek Sellal de la révision du système de retraites à travers la suppression du départ à la retraite sans condition d’âge.

L’âge de départ est maintenu à 60 ans. Le gouvernement a expliqué sa décision par « les conditions actuelles qui ne permettent plus le maintien du départ à la retraite sans condition d’âge ».

Pour faire entendre leur voix, les partenaires sociaux ont décidé, à l’unanimité, l’organisation de mouvements de protestation communs contre le nouveau code de travail et l’annulation de la retraite anticipée et de la retraite proportionnelle et défendre les acquis sociaux et les libertés individuelles et collectives.

Ils ont également appelé le gouvernement à associer les syndicats autonomes dans les débats concernant les travailleurs et le code de travail, revendiquant une rencontre « urgente » avec le Premier ministre.

laissez un commentaire