Le ministère de la famille réagit à l’irruption de 11 personnes malvoyantes au sein de ses locaux

Un groupe de 11 personnes malvoyantes ont fait irruption mardi 12 mars 2019, dans l’annexe du ministère la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social pour réclamer leur intégration « sans condition » dans la fonction publique.

Le groupe a ainsi fait irruption dans l’annexe du ministère et ont agressé le vigile à l’aide de produits inflammables, avant de monter au quatrième étage où ils ont pénétré dans des bureaux en portant une bonbonne de gaz.

Les protestataires ont également versé un liquide inflammable sur des fonctionnaires, qui ont été contraints, devant l’ampleur des menaces à leur encontre, de quitter les lieux.

Face à cette situation, les services du ministère ont avisé les autorités compétentes, les services de sécurité et la protection civile qui se sont rendus sur place afin d’évacuer les lieux.

En réaction à cet acte de protestation, le ministère de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social a qualifié mercredi 13 mars 2019, d' »acte injustifié » cette irruption.

Dans un communiqué, le département affirme maintenir ouverte la voie du dialogue avec tous les groupes de personnes en situation de handicap, dont la dernière séance en date s’est tenue le 19 février. Au cours de cette rencontre, la ministre a informé les représentants de la Coordination nationale des diplômés malvoyants au chômage des nouveautés et des mesures relatives à leur droit d’accès à la fonction publique, tout en les appelant à bien se préparer en vue des prochains concours.

Le gouvernement avait organisé, fin 2018, un concours unifié de recrutement dans la fonction publique au profit des personnes à besoins spécifiques pour le recrutement de 50 administrateurs 3eme grade.

laissez un commentaire