Mounir Majidi obtient gain de cause

Zakaria Moumni a été condamné par la 17ème chambre du tribunal de grande instance de Paris pour diffamation à l’égard de Mounir El Majidi, le directeur du Secrétariat particulier du Roi Mohammed VI. L’arrêt du tribunal parisien concerne également, de manière solidaire, les éditions Calmann-Levy et  Taline, éditeurs du livre intitulé “l’homme qui voulait Parler au Roi”. Les défendeurs ont été condamnés aux dépens et à 1.000 euros de réparation du préjudice moral subi par Mounir El Majidi.

C’est la deuxième fois que Zakaria Moumni et Taline sont condamnés, en l’espace de 6 mois, par le tribunal de grande instance de Paris pour diffamation à l’égard du même plaignant.

laissez un commentaire