Trois nouveaux terroristes présumés mis hors d’état de nuire

Le BCIJ en action

Le BCIJ en action

Le ministère de l’Intérieur annonce, ce vendredi 21 avril 2017, que le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire, a démantelé, aujourd’hui, une cellule terroriste composée de trois extrémistes partisans de l’organisation dite « Etat Islamique », qui s’activaient dans la ville de Tétouan.
Les suspects, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur, planifiaient de commettre des actes terroristes contre des institutions sensibles au Maroc, en utilisant des explosifs actionnés à distance et d’assassiner des responsables sécuritaires, en exécution de l’agenda terroriste de « DAECH ».
Les investigations ont confirmé que le chef de cette cellule, qui a acquis des compétences élevées dans le domaine des explosifs dotés d’un système de détonation à distance, en raison de sa spécialisation scientifique universitaire, s’apprêtait, en compagnie de ses complices, à acquérir les matières premières qui entrent dans la confection des charges explosives, précise le ministère.
En outre, la même source souligne que cette opération a été soldée par la saisie d’équipements et de matériels électroniques susceptibles d’être utilisés dans des systèmes d’explosion actionnés à distance, notamment des fils électriques, des batteries, un générateur électrique, des téléphones portables, dont un était relié à des fils électriques, en plus d’armes blanches et une bouteille contenant un liquide suspect, précise le communiqué, ajoutant que le matériel saisi sera soumis à une expertise scientifique.
Les mis en cause seront déférés devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du Parquet, note le ministère de l’Intérieur, qui précise que le démantèlement de cette cellule terroriste s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services sécuritaires pour lutter contre les menaces terroristes qui guettent la sécurité et la stabilité du Royaume.

laissez un commentaire