Vers la ratification du plan d’action de la stratégie de l’eau en Méditerranée Occidentale

20161116_172421La 22ème session de la Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP22), représente une réelle opportunité pour mettre en exergue les problèmes liés à l’eau et placer cette ressource en tant qu’élément prioritaire dans l’action de la communauté internationale.

C’est dans ce sens que Madame Charafat Afailal, Ministre Déléguée Chargée de l’Eau a présidé, aujourd’hui mercredi 16 novembre 2016, au village de la COP22 à Marrakech, un Side-Event pour la ratification du plan d’action de la stratégie de l’eau en Méditerranée Occidentale; organisé par le Ministère espagnole de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement dans le cadre du dialogue (5+5).

Cet événement a été marqué particulièrement par la signature de la déclaration relative à l’adoption du plan d’actions pour la mise en œuvre de la stratégie de l’eau en Méditerranée Occidentale. Ont pris part à cette rencontre à côté de Madame Charafat Afailal, la Ministre Espagnole de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Alimentation et de l’Environnement, le Ministre Maltais du Développement Durable et du Changement Climatique, le Ministre de l’Environnement du Portugal, ainsi que le Ministre des Ressources de l’Eau de la Libye et le Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche de la Tunisie, en plus des représentants des autres pays concernés.

Dans son mot d’ouverture, la Ministre Déléguée Chargée de l’Eau, a exprimé son enthousiasme de voir la place centrale octroyée à l’eau au niveau de la COP22 grâce à la forte mobilisation de la communauté internationale de l’eau. Aussi a-t-elle dit : « La COP22 est un événement clé pour lancer un appel aux bailleurs de fonds et investisseurs pour contribuer financièrement à la promotion de projets et initiatives en faveur du développement durable et de l’adaptation aux changements climatiques dans la méditerranée », Et d’ajouter : « la ratification de ce plan d’action constitue un bel exemple en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique ».

A noter que la stratégie de l’eau en Méditerranée Occidentale prend en considération les spécificités de chaque pays et constitue à travers son plan d’actions, un modèle de coopération entre les pays de la méditerranée occidentale à savoir : la France, Malte, l’Espagne, le Portugal, l’Italie, le Maroc, la Mauritanie, l’Algérie, la Libye et la Tunisie ; qui se trouvent confrontés aux mêmes contraintes de gestion des ressources en eau sous l’impact négatif des changements climatiques.

Le Plan d’actions objet de la ratification d’aujourd’hui, est basé sur des projets et initiatives, proposés par les dix pays concernés et qui répondent aux défis de l’eau et proposent des solutions adaptées aux problèmes de la région méditerranéenne, en mettant l’accent sur la durabilité.

Il est à signaler que la stratégie en question a été adoptée lors de la première conférence ministérielle sur la stratégie de l’eau en Méditerranée Occidentale tenue le 31 Mars 2015 à Alger.

laissez un commentaire