FBI – Le nouveau directeur appelle à promouvoir la diversité

Chris Wray, nouveau directeur du FBI.

Chris Wray, nouveau directeur du FBI.

Wray a promis de continuer à faire pression pour plus de réseautage afin de mettre fin à la litanie de défis auxquels sont confrontés les organismes en charge de l’application de la loi.

Par Del Quentin Wilber

Chris Wray, le nouveau directeur du « Federal Bureau of Investigation » (FBI), a déclaré dimanche dernier que l’une de ses principales priorités serait d’améliorer la diversité dans les rangs du Bureau. « La réalité c’est que nous cherchons avant tout de faire en sorte que nos ressources humaines reflètent mieux l’Amérique », a déclaré Wray lors d’un discours à la conférence annuelle de l’Association internationale des chefs de police. « Mais ces efforts n’ont pas atteint les résultats escomptés, pas vraiment. Beaucoup d’attention est accordée à ce sujet. Nous commençons à voir des progrès. Mais je ne suis pas satisfait du niveau que nous avons atteint. »

Selon les statistiques du site web du FBI, plus de 67% des 13.000 agents du Federal Bureau of Investigation sont des hommes blancs. Et 16% sont des femmes blanches, alors que 4,4% sont afro-américains et environ 7% sont hispaniques.

Wray affirme avoir travaillé avec les responsables du FBI et des groupes représentant les minorités parmi les forces de l’ordre en vue de trouver des moyens pour améliorer ces chiffres. « Nous allons faire plus d’efforts à cet effet », a-t-il rassuré.

Dans son discours, Wray a souligné que sa priorité immédiate était d’apporter un sentiment de calme et de stabilité au Bureau – un clin d’œil à la façon dramatique dont il s’est retrouvé à la tête de l’agence. Il a été assermenté le 2 août, un peu plus de trois mois après le licenciement soudain et controversé de l’ancien directeur du FBI, James Comey par le président Donald Trump en mai dernier.

Wray, ancien avocat de la défense à Atlanta, était l’un des hauts responsables au ministère de la Justice dans l’administration de George W. Bush de 2001 à 2005. Il a affirmé avoir été très impressionné par la façon dont le FBI avait amélioré l’intégration du renseignement dans ses opérations depuis qu’il était au département de la Justice. Il a également exprimé son admiration quant à la manière dont le Bureau s’était renforcé en se joignant à d’autres organismes en charge de l’application de la loi, qu’il s’agisse de forces policières municipales ou d’organismes fédéraux ou étrangers.

Wray a promis de continuer à faire pression pour plus de réseautage afin de mettre fin à la litanie face aux défis auxquels sont confrontés les organismes chargés de l’application de la loi, notamment le terrorisme, l’augmentation des crimes violents, la crise des opioïdes et le manque grandissant de confiance entre les organes policiers et les communautés qu’ils servent. « Nous sommes dans une période particulièrement difficile pour les agences en charge de l’application de la loi américaines », a averti Wray.

laissez un commentaire