Google a élu domicile au Nevada Land pour son Data Center

Alphabet achète un terrain de 1.210 acres pour 29.1 millions de dollars, situé à quelques miles de la ‘Gigafactory’ de Tesla. Par Jack Nicas à San Francisco et Jim Carlton à Reno, Nev.

La « gigafactory » de Tesla Inc. a un nouveau voisin : Google. Google vient d’acquérir un terrain s’étendant sur 1 210 acres dans un parc industriel privé à l’est de Reno, Nev., Pour 29,1 millions de dollars, selon des sources ayant consulté les documents déposés vendredi soir dans le comté de Storey, Nev.

L’unité Alphabet Inc. (GOOGL + 0,61%) vise, à terme, la construction d’un centre de données au centre industriel Tahoe Reno qui s’étend sur 107.000 acres, selon ces mêmes sources. Google, qui a conclu ce deal par l’intermédiaire d’une filiale appelée Silver Slate LLC – créée au Delaware en août – n’envisage pas de procéder à la construction pour l’instant, selon une source proche de l’entreprise.

L’étendue inoccupée du désert située près d’Electric Avenue est à plusieurs miles au sud des 3.200 acres où Tesla construit son usine de batteries qui coûte la bagatelle de 5 milliards de dollars. Cette unité colossale, une fois achevée, serait le plus grand bâtiment au monde, construit sur 10 millions de pieds carrés. Autrefois connue pour ses casinos et ses maisons closes, Reno attire aujourd’hui les entreprises grâce à ses faibles coûts, la souplesse de ses règlementations et sa proximité de la Silicon Valley.

D’autres grandes entreprises ont récemment construit des centres de données, des usines et des centres de distribution dans le parc industriel dont notamment Apple Inc., Wal-Mart Stores Inc. et eBay Inc. Google est en passe de développer de manière agressive son réseau d’ordinateurs – probablement le plus important au monde – pour soutenir ses activités Internet de base et sa volonté de se positionner dans le cloud computing. La compagnie estime que son unité du clouding pourrait un jour éclipser l’activité publicitaire qui représentait 88% des ventes d’Alphabet estimées à 90 milliards de dollars l’année dernière. Google et ses concurrents dans le domaine du clouding : Amazon.com Inc. et Microsoft Corp. Dépensent collectivement des milliards de dollars chaque année sur les centres de données, et les vastes entrepôts pour leurs serveurs informatiques. Un centre de données Google situé près de Reno pourrait établir de nouvelles connexions à fibres optiques dans le parc industriel. La société d’infrastructure Internet Switch LPD a récemment connecté la Silicon Valley, Los Angeles, Las Vegas et le centre industriel Tahoe Reno avec un câble à grande vitesse qui peut transmettre des données dans les deux sens en moins de 14 millisecondes ou un millième de seconde.

Des responsables à Reno ont indiqué que les rumeurs sur l’expansion de Google ont circulé depuis deux ans. Le deal était entouré de secrets. Les dirigeants ont été tenus de signer plusieurs accords de non-divulgation. « L’entreprise dont nous tairons le nom » est la façon dont une personne s’est référée à Google lorsqu’elle a été interrogée sur le deal. D’autres ont qualifié la vente de « megadeal ». Le centre industriel jouit d’une attraction importante. Son meilleur bonimenteur, Lance Gilman, est un courtier immobilier et homme politique du comté, au chapeau de cow-boy. Il possède également le World Famous Mustang Ranch, un bordel, autorisé par la loi, pas loin du parc.

En 2014, Reno a remporté une compétition inter-villes pour accueillir l’usine de batteries de Tesla. Un an plus tard, Switch a annoncé avoir dépensé 1 milliard de dollars pour la construction du plus grand centre de données au monde dans le parc. De nombreuses opérations de ce genre ont depuis 2011 ajouté plus de 30.000 emplois dans la région métropolitaine, où vivent environ un demi-million de personnes. La vaste étendue que Google s’est procurée est si immense qu’elle pourrait facilement abriter plus qu’un centre de données. Une donne qui a conduit à des spéculations quant à la possibilité d’être utilisée pour les opérations et recherches dans le domaine des voitures sans conducteur. Certains responsables estiment qu’Alphabet utilisera le nouveau terrain comme piste où l’entreprise pourra tester ses voitures sans chauffeur à la vitesse de l’autoroute. Les vitesses sur la voie publique et la piste privée dans Merced County, en Californie, où Alphabet teste actuellement ses voitures autonomes, sont limitées à 35 miles/heure, indique un ancien employé.

Le gouverneur du Nevada, Brian Sandoval, parraine un projet de loi qui permettrait aux voitures sans chauffeur de fonctionner comme des taxis. Alphabet, Ford Motor Co. et Uber Technologies Inc. sont parmi les entreprises qui soutiennent ce projet de loi. Les analystes de l’industrie de l’automobile et de la technologie s’attendent à ce qu’Alphabet exploite à termes ses voitures autonomes comme des taxis. Un service qui nécessiterait probablement des dépôts pour stocker et entretenir les véhicules d’où la nécessité de posséder des terrains dans le Nevada.

laissez un commentaire