Plus de pailles en plastique chez Starbucks à l’horizon 2020

Par Kimberly Chin et Julie Jargon

La chaine Starbucks prévoit d’éliminer d’ici 2020 les pailles en plastique à usage unique dans ses 28.000 cafés et magasins agrées. Et ce, en vue de réduire son empreinte mondiale en matière de déchets.

La chaine américaine a annoncé lundi 9 juillet avoir conçu, mis au point et fabriqué un couvercle doté d’un bec innovant qui deviendra le modèle utilisé pour les boissons glacées, cafés, et boissons à base d’expresso.

Ces couvercles sans paille seront d’abord utilisés dans plus de 8.000 magasins aux États-Unis et au Canada. L’initiative se puirsuivra en Chine, au Japon, à Singapour, en Thaïlande et au Vietnam pour accompagner les boissons Draft Nitro de Starbucks.

Le patron de Starbucks, Kevin Johnson, a souligné que l’annonce était une « étape très importante » pour les aspirations mondiales de l’entreprise à livrer sa nourriture et ses boissons « de manière plus durable ».

L’initiative permettra d’éliminer plus d’un milliard de pailles en plastique par an dans les magasins Starbucks, peut-on lire dans le communiqué de l’entreprise.

Les entreprises mondiales se joignent lentement à ce mouvement pour interdire l’usage des pailles en plastique en prenant en considération leur impact sur l’environnement, en particulier dans les océans. En effet, huit millions de tonnes métriques de plastique sont jetées dans l’océan chaque année, selon l’Ocean Conservancy.

Alors que cette initiative fait partie d’une plus vaste campagne visant à interdire les pailles à travers le pays, les pressions émanant des législateurs dans plusieurs villes américaines se font plus insistantes sur les entreprises pour réduire leurs déchets plastiques.

Seattle, où se trouve le siège de Starbucks, a été la première ville américaine à interdire l’utilisation des pailles en plastique, à compter du 1er juillet.

Dans la même optique, célébrités et groupes de pression se sont tournés vers les médias sociaux pour faire pression sur les entreprises afin qu’elles interdisent les pailles et les agitateurs en plastique, en faisant valoir que ce n’est pas seulement du gaspillage, mais que cela nuit à la vie marine. Le mouvement #StopSucking a pris de l’ampleur lorsqu’une vidéo YouTube publiée en 2015 montrant une tortue de mer avec une paille coincée dans le nez, devint virale.

As You Sow, un organisme sans but lucratif qui défend la responsabilité sociale des entreprises, a demandé à Starbucks, lors de son assemblée générale annuelle en mars, de publier un rapport sur ses efforts en matière d’emballage durable et d’élaborer un plan plus exhaustif visant à éliminer les déchets d’emballage y compris les pailles en plastique. Cette proposition dont Starbucks a recommandé aux actionnaires de voter contre, a échoué à réunir la majorité nécessaire. La chaine américaine soutient qu’elle « a systématiquement établi des objectifs de durabilité, et rendu compte de manière transparente des progrès et des défis reconnus ».

Dans un autre communiqué publié lundi, la chaine Hyatt Hotels Corp., basée à Chicago, a annoncé son intention d’éliminer les pailles en plastique à usage unique. La chaine américaine ajoute qu’à partir du 1er septembre, les pailles et les piques à brochettes ne seront disponibles que sur demande dans ses 700 propriétés à travers le monde, et que des « alternatives écologiques » seront fournies une fois disponibles.

La semaine dernière, McDonald’s Corp. a annoncé avoir commencé à tester des alternatives aux pailles en plastique dans ses 14.000 restaurants aux États-Unis. Une initiative que le géant du fast food compte déployer à l’échelle mondiale. D’ailleurs le groupe américain a déjà commencé à éliminer progressivement les pailles en plastique dans environ 1.300 restaurants au Royaume-Uni et en Irlande.

laissez un commentaire