Confinement : moins d’accès aux soins de santé !

Le confinement sanitaire bloque l’accès aux soins de santé particulièrement pour les personnes souffrant de maladies chroniques. Explication du HCP.

Près de la moitié des ménages comptant un ou plusieurs membres atteints de maladies chroniques, n’a pas accédé aux services de santé au cours des deux derniers mois. C’est l’un des résultats de  l’enquête du HCP portant sur l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages au Maroc. Autre point clé : la majorité de ceux qui n’ont pas eu recours à ces services se trouvent dans le milieu rural (53%). Parmi les 29% des ménages concernés par les maladies ordinaires, 40% n’ont pas accédé aux services de santé, 38% en milieu urbain et 44% en milieu rural.

Pour les vaccins, le HCP estime que 11% des ménages marocains ont des enfants à vacciner.  Or, chiffre alarmant : 36% d’entre eux ont dû renoncer aux services de vaccination, 43% en milieu rural et 31% en milieu urbain. Côté consultations prénatales et postnatales, parmi les 5% des ménages concernés,  30% ont dû renoncer à ces services pendant le confinement sanitaire, 27% en milieu urbain et 33% en milieu rural.  Même constat pour la santé reproductive où 34% n’ont pas accédé aux services de santé pendant le confinement, 27% en milieu urbain et 39% en milieu rural.

Peur de contamination

Si les marocains n’ont pas eu recours aux consultations médicales et en raison d’abord de la peur de contamination. Selon le HCP 40% de ménages ont renoncé aux services de la santé à cause de ce facteur en cas de maladies chroniques, à l’heure où  53% en cas de maladies ordinaires, 61% pour la vaccination des enfants, 51% pour les  consultations prénatales et postnatales et 64% pour santé reproductive.

laissez un commentaire