Coronavirus, des hôtels qui se transforment en centres d’hébergement

L’hôtellerie va mal. Et la plupart des unités sont à l’arrêt. Mais ceci n’a pas empêché certains de faire preuve de solidarité et mettre leurs chambres à la disposition du corps médical et personnel soignant. Des particuliers eux, ont choisi de contribuer, aussi, mais autrement. Zoom… Mounia Kabiri Kettani

Une requête des médecins du CHU Ibn Rochd- Casablanca aux propriétaires d’hôtels et d’appartements vides situés dans les environs de l’hôpital universitaire pour les loger a été suffisante pour lancer un mouvement de solidarité à la fois de la part des particuliers et des unités hôtelières dans tout le royaume. Ces médecins sont sur le front de lutte contre cette épidémie qui sévit le royaume depuis quelques semaines. Ils passent de longues journées et de nuits dans les hôpitaux, et pour se reposer ne veulent pas rentrer chez eux par crainte de contaminer leurs proches. Certains passer même leurs quelques moments de détente dans leurs voitures. Un médecin interne du CHU Ibn Rochd de Casablanca, nous assure avoir reçu plus d’une dizaine d’offres de la part de particuliers, même plus que le besoin exprimé.

Outre les particuliers, le secteur hôtelier s’est engagé à son tour dans l’élan. Frappés de plein fouet par la crise sanitaire et économique qui a poussé la clientèle à annuler leurs réservations, certains hôteliers ont consacré leurs établissements à l’accueil du corps médial et personnel soignant. contacté par l’Observateur du Maroc et d’Afrique, Abdellatif Kabbaj, président de la confédération nationale du tourisme, assurent que les hôteliers ont spontanément fait part de leur volonté de pouvoir garder les hôtels ouverts ou de les consacrer pour accueillir les populations en première ligne dans cette crise sanitaire grave. Risma et Accor ont ainsi annoncé mettre à la disposition des autorités le premier réseau hôtelier du royaume présent dans 11 villes.. Outre le Mercure de Rabat, les Ibis de Casablanca, de Rabat, de Tanger, Marrakech, Mohammedia, du royaume s’engagent dans le processus en plus des hôtels Novotel présents à Mohammedia et Casablanca. De l’avis de Hamid Bentahar, PDG d’Accor Gestion Maroc et président du CRT de Marrakech-Safi, c’est un geste de reconnaissance des efforts et des sacrifices consentis par l’ensemble du corps médical et des personnels soignants qui sont en première ligne dans la lutte contre cette épidémie. A Tanger, l’unité hôtelière « Le Rio » a mis 25 chambres à la disposition d’un certain nombre du personnel médical au niveau de la préfecture de Tanger-Assilah. Selon le propriétaire de l’hôtel qui comprend 77 appartements touristiques, les bénéficiaires auront des salles de bains et cuisines séparées du reste des clients, et ce en application du principe de l’isolement et afin de minimiser le danger de propagation du virus.

De son côté, Organe Maroc aurait «récupéré 60 chambres» d’un hôtel proche du CHU de Casablanca pour le staff médical de l’établissement hospitalier. A Fès, le président du CRT de la ville, a acté sa solidarité via la mise à disposition de son hôtel de 300 chambres à l’égard du ministère de la santé. Hamid Bentahar nous confie que certains hôteliers se sont aussi engagés mais préfèrent jouer la carte de la discrétion. Mais selon lui une chose est sûre «ce n’est que le début de l’aventure. Outre ceux qui ont annoncé leur engagement, d’autres professionnels franchiront certainement à leur tour le pas dans les jours qui viennent ».

 

 

laissez un commentaire