Dialogue social : Les détails de l’accord tripartite

Il aura fallu plus de deux ans de pourparlers entre le chef du gouvernement et les représentants des salariés et des fonctionnaires pour se mettre d’accord sur les termes du compromis social.
Saad-Eddine El Othmani, Salaheddine Mezouar président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et les patrons de trois centrales syndicales (UMT, UGTM, UNTM) ont en effet signé jeudi 25 avril 2019, un document de 6 pages.
L’accord tripartite, qui n’a pas séduit la CDT qui a choisi de se retirer, porte sur trois ans (2019-2020), répondera selon le chef du gouvernement à « l’amélioration du pouvoir d’achat des fonctionnaires et des salariés du secteur privé pour la promotion sociale dans notre pays ».

Voici ce que prévoit l’accord :

Secteur public

– Une augmentation de 500 dirhams net au profit des fonctionnaires du secteur public classés à l’échelle 6, 7, 8, 9 et échelons de 1 à 5 de l’échelle 10. Elle sera versée comme suit : 200DH à partir du 1er mai 2019, 200DH dès janvier 2020, et 100DH en janvier 2021.
– Une augmentation de 400 dirhams au profit des fonctionnaires échelon 6 et plus de l’échelle 10. Le versement se fera comme suit : 200DH à partir du 1er mai 2019, 100DH en janvier 2020 et 100DH en janvier 2021.1er mai 2019, 200DH dès janvier 2020, et 100DH en janvier 2021.
– 800 000 fonctionnaires seront concernés par ces augmentations qui devront couter à l’Etat, 7 milliards de dirhams d’ici 2021.
– Les fonctionnaire auront droit à une allocation familiale de 100DH pour chaque enfant dans la limite de trois enfants qui sera versée à partir du 1er juillet 2019.
– Le compromis prévoit par ailleurs un nouveau grade de promotion pour les fonctionnaires, dont l’échelle de promotion s’arrête à 8 et 9. En outre, une autre promotion est prévue au profit des enseignants du primaire et du personnel détaché de l’économie et de l’administration ainsi qu’aux attachés pédagogiques de 2e grade ayant intégré la fonction publique avec les échelles 7 et 8.

Secteur privé :

– Dans le privé, l’accord prévoit une augmentation de 10% du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garanti (SMAG) échelonnée sur deux ans: 5% en juillet 2019 et 5% en juillet 2020.

– Les salariés auront également droit à une allocation familiale de 100DH pour chaque enfant dans la limite de trois enfants qui sera versée à partir du 1er juillet 2019.

laissez un commentaire