Fertilisants : L’OCP renforce sa coopération avec le Ghana

Un accord de coopération pour la fertilisation des terres agricoles a été signé, jeudi 5 septembre 2019, à Accra, entre la filiale Afrique de l’Office chérifien des phosphates (OCP Africa) et le ministère ghanéen de l’alimentation et de l’agriculture.

Signé par le directeur OCP Africa, Karim Lotfi Senhadji, et le ministre ghanéen de l’alimentation et de l’agriculture, Owusu Afriyie Akoto, cet accord vise à renforcer le partenariat stratégique entre le groupe OCP et le Ghana pour l’accélération du développement agricole de ce pays de l’Afrique de l’ouest fondé, à travers l’encouragement d’une fertilisation raisonnée des terres agricoles et le renforcement de la coopération technique.

Cet accord a pour objectif la production d’engrais adaptés aux besoins du sol et des cultures locales pour le développement d’une industrie agricole compétitive et la création d’une puissance industrielle africaine basée sur les synergies.

Intervenant lors de la cérémonie de signature, Senhadji a réitéré la volonté du groupe OCP de contribuer au soutien des agriculteurs et maximiser le potentiel agricole du Ghana afin de répondre à une demande en forte croissance.

« En vertu de cet accord, le Groupe OCP travaillera en concertation avec le ministère de l’alimentation et de l’agriculture pour optimiser la chaine de valeur des engrais au Ghana afin de fournir aux agriculteurs des engrais sur mesure à des prix abordables », a fait savoir Senhadji.

Et de noter que des intrants appropriés seront fournis aux agriculteurs et des formations adéquates à leurs besoins leur seront assurées, en terme notamment de cartographie des sols.

De son côté, Akoto a relevé l’importance de cet accord pour les agriculteurs du pays, notamment en termes d’accès aux engrais adaptés aux besoins du sol et des cultures locales.

Notant que l’agriculture est au centre des préoccupations du gouvernement du Ghana, le ministre a souligné que l’utilisation des engrais a passé de 8 kg par hectare en 2016 à 20 kg par hectare actuellement, relevant que qu’avec la signature de cet accord, cette utilisation « connaitra certainement une hausse remarquable, pour répondre aux besoins du pays ».

Créé en 2016, l’OCP Africa travaille main dans la main avec les agriculteurs afin de contribuer à libérer durablement l’immense potentiel agricole du continent. Il propose également des solutions adaptées aux conditions locales et aux besoins spécifiques des cultures.

Au Ghana, OCP Africa a lancé plusieurs initiatives, notamment l' »OCP School Lab », une école itinérante de formation aux bonnes pratiques agricoles et le programme « Agribooster », un package de produits et services visant à améliorer le rendement des agriculteurs.

laissez un commentaire