Le confinement sauve des vies et…nettoie l’atmosphère

Selon les estimations de l’Agence Spatiale Européenne, le confinement lié au coronavirus a entraîné une chute de la pollution à travers l’Europe. Les concentrations de dioxyde d’azote (NO2) observées entre le 14 et le 25 mars seraient ainsi inférieures d’au moins 30% comparées à la moyenne mensuelle des concentrations en 2019 au-dessus des grandes villes d’Europe, et plus précisément Paris, Milan et Madrid.  Est Dégagé lors de la combustion des énergies fossiles NO2 est considéré comme des principaux polluants émis par l’industrie et le transport routier. Des scientifiques de l’Institut royal néerlandais de météorologie (KNMI) en collaboration avec d’autres du monde entier, ont commencé à travailler sur une analyse plus détaillée à partir de données récoltées sur le terrain, de données météorologiques et des concentrations observées et interprétées via une modélisation inversée, et ce dans le but d’estimer l’influence des mesures de confinement sur le monde entier. On attendra les résultats pour le Maroc. Mais une chose est sûre, en tant que citoyens, on commence déjà à ressentir les effets, tout en étant confiné chez soi.

laissez un commentaire