Le Conseil de gouvernement approuve la réorganisation du Théâtre Mohammed V

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a approuvé le projet de loi n° 23.19 modifiant et complétant la loi n° 51.15 portant réorganisation du théâtre national Mohammed V.

Présenté par le ministre de la Culture et de la Communication, ledit projet de loi vise à apporter des amendements de fond et de forme à la loi susmentionnée, à travers la suppression d’un ensemble de termes relatifs au caractère national, ainsi que des modifications en relation avec les tâches et fonctions assignées au théâtre, a expliqué le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, Porte-parole du Gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue de ce Conseil.

Parmi les missions du Théâtre, le ministre a notamment cité la production d’œuvres théâtrales ou la contribution à leur production, la promotion de la recherche et de la créativité dans le domaine du théâtre et des arts de la présentation, la contribution à la promotion de différentes expressions artistiques dans le domaine du théâtre et des arts de la présentation, ainsi qu’à la formation artistique et technique du théâtre.

La contribution à la formation et le soutien des troupes de théâtre résidant au théâtre de Mohammed V, la coopération avec les troupes et les associations et organismes professionnels œuvrant dans le domaine du théâtre et des arts de la présentation, la promotion de la créativité théâtrale et artistique et l’encouragement des jeunes talents, ainsi que l’organisation ou la contribution à l’organisation d’événements et de festivals portant sur différents types de théâtre et des arts du spectacle font aussi partie des missions assignées au Théâtre Mohammed V.

Le ministre a aussi évoqué la participation à des festivals de théâtre et de la jeunesse à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc, la publication de bulletins spécialisés sur le théâtre et l’art de la présentation, ainsi que la documentation et l’archivage de la production théâtrale marocaine, tous genres confondus, en la mettant à la disposition des chercheurs et des spécialistes.

Le théâtre Mohammed V devra participer, dans le cadre des tâches qui lui sont assignées, à l’animation des espaces dédiés aux présentations théâtrales et à l’établissement de partenariats avec des institutions œuvrant dans le domaine du théâtre et des arts de la présentation.

Selon le ministre, le projet de loi vise à réviser la composition du conseil d’administration du théâtre en portant le nombre de ses membres à 19 au lieu de 17.

laissez un commentaire