Le HCP et la BM signent un accord actualisant les rapports de coopération entre les deux institutions

Un mémorandum d’entente a été signé, vendredi 20 septembre 2019 à Rabat, entre le Haut commissariat au plan (HCP) et la banque mondiale en vue de raffermir la coopération bilatérale dans divers domaines, notamment le suivi et l’évaluation des Objectifs de développement durable (ODD).

Paraphé par le Haut-Commissaire au Plan Ahmed Lahlimi Alami et le Directeur des Opérations, Département Maghreb et Malte de la Banque mondiale Jesko Hentschel, ce mémorandum permettra de consolider davantage les rapports de coopération entre les deux parties dans les domaines du suivi et de l’évaluation des ODD, l’accompagnement de la régionalisation avancée ainsi que la digitalisation des activités statistiques du HCP.

Dans ce cadre, les deux parties se sont félicité du niveau de réalisation des travaux menés conjointement, en particulier sur les revenus des ménages, l’analyse du marché du travail, notant avec satisfaction les perspectives ouvertes à une contribution de la Banque mondiale au programme de digitalisation des activités statistiques du HCP.

« L’étude que les experts des deux parties mènent conjointement sur le marché du travail permettra de disposer d’une connaissance circonstanciée de la dynamique du marché du travail au Maroc », a relevé Lahlimi, faisant observer qu’elle permettra également d’apporter un éclairage utile à la problématique de la formation et de l’emploi.

Il a, à cet effet, souligné que les deux parties comptent renforcer le niveau d’expertise et de disponibilité de leurs équipes respectives affectées à cette étude, outre tirer tout le profit que permet l’exploitation des données fournies sur une période couvrant une vingtaine d’années par les fichiers de l’Enquête Nationale sur l’emploi.

De son côté, Hentschel a réitéré l’engagement de la BM à apporter, dans les plus brefs délais, son concours à la réalisation de la feuille de route élaborée par le HCP pour la mise en œuvre de la digitalisation amorcée des processus de production, d’échange et de diffusion des produits et services statistiques.

Il a, dans le même sens, exprimé son appréciation des dispositions prises par le HCP en matière de formation et d’organisation institutionnelle, en vue de renforcer ses capacités de production des indicateurs statistiques et sa maîtrise des outils d’analyse afin d’assurer, dans les meilleures conditions, le suivi et l’évaluation des ODD au Maroc.

Les deux parties ont, par ailleurs, souligné tout l’intérêt que revêtent lesdites dispositions pour leur objectif commun d’une meilleure connaissance de la réalité de la pauvreté et des inégalités sociales et territoriales, dont le nouveau modèle de développement se propose de faire de leur réduction l’un des objectifs majeurs pour le pays.

A cet égard, elles ont apprécié particulièrement l’approche adoptée avec l’appui de l’expertise de l’Institut de Statistiques italien (ISTAT) dans l’étude sur les revenus des ménages, dont les résultats, qui devraient être disponibles au début de l’année 2020, « contribueront au renouvellement méthodologique des enquêtes du HCP sur le niveau de vie des ménages ».

laissez un commentaire