Le mariage des mineures, ce fléau qui inquiète

 

Lors d’une rencontre nationale sur le mariage des mineures consacrée au « Mariage des mineures: abolir l’exception, rétablir la norme » qui s’est tenue à Rabat ce vendredi 22 mars 2019, le ministre de la justice Mohamed Aujjar affirme que le mariage des mineures demeure une réalité sociale «  qui interpelle tout le monde ».

Organisée à l’initiative du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) en partenariat avec le Conseil de l’Europe, Mohamed Aujjar a souligné que le nombre des mariages de ce type, observés surtout dans certaines régions, reste assez élevé d’après les statistiques et données disponibles.

Citant les données officielles du ministère de la Justice, il a précisé qu’environ 39.031 actes ont été recensés en 2011, soit 12% du total des actes de mariage établis pendant la même année. De plus, le ministre ajoute que le nombre des mariages de mineures a depuis pris une tendance à la baisse pour se situer à 25.514 actes en 2018, soit un taux de 9,13% du nombre total de mariages de cette année.

Cette baisse, a-t-il expliqué, est due aux efforts considérables déployés par le ministère de la Justice et les autres départements ministériels et institutions nationales, particulièrement le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), les magistrats, la société civile et les médias qui ont joué un rôle essentiel dans la lutte contre le phénomène à travers la sensibilisation des citoyens.

laissez un commentaire