Le monde ne manquera pas de blé

Les prévisions de la FAO pour la production mondiale de blé pour 2020 demeurent inchangées depuis le mois dernier avec 763 millions de tonnes et des baisses de production attendues dans l’Union européenne, en Ukraine et aux Etats-Unis qui seront cependant compensées par des gains de productions prévus en Russie, en Inde et aux Pakistan – bien que les invasions de criquets pèlerins dans les deux derniers pays cités pourraient freiner cette hausse.

Pour le maïs, la principale céréale secondaire, des récoltes exceptionnelles sont attendues au Brésil et en Argentine et la production de maïs en Afrique du Sud devrait pouvoir se relancer suite à la vague de sécheresse de l’année dernière. Ailleurs, les décisions d’ensemencement pourraient se voir influencer par une baisse des prix mondiaux du maïs.

Les prévisions de la FAO concernant l’utilisation mondiale de céréales pour la saison 2019/20 ont légèrement été revus à la hausse pour lui faire atteindre 2.722 millions de tonnes, soit une hausse de 1,2% sur l’année.

Les stocks mondiaux de céréales à l’issue de la saison 2020 devraient baisser de 8 millions de tonnes par rapport à leurs niveaux d’ouverture, faisant également baisser le ratio mondial stock-utilisation de céréales pour lui faire atteindre plus de 30%, un niveau toujours considéré comme acceptable. Le commerce mondial de céréales devrait augmenter de 2,3% par rapport à l’année précédente pour atteindre 420 millions de tonnes.

laissez un commentaire